Dix femmes qui comptent dans le green business

Print Friendly, PDF & Email

Certaines ont créé des entreprises, d’autres les financent, d’autres encore font évoluer la réglementation ou multiplient les initiatives pour développer les cleantech… En cette journée internationale des femmes, GreenUnivers vous propose de découvrir dix femmes qui comptent dans le green business en France.


Les dirigeantes d’entreprises


Stéphanie Giraud

Elle n’a pas encore 40 ans et dirige la société Urbasolar, implantée à Montpellier, qu’elle a créée en 2006 après un passage chez BP Solar.

L’entreprise est spécialisée dans le photovoltaïque intégré au bâtiment, un secteur dont elle a anticipé le développement. Pari réussi : Urbasolar  a réalisé 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009, le double de 2008, et emploie déjà 65 salariés.

Nathalie Le Meur


Cette bretonne a fondé a société Nass & Wind, spécialisée dans l’éolien, avec son mari, Peter Nass en 2001, alors que l’éolien n’en était qu’à ses débuts.

Basée à Lorient, l’entreprise a cédé en 2008 sa filiale Nass & Wind Technologie (aujourd’hui devenue Eole Génération) au groupe GDF Suez. Depuis, elle met le cap sur l’éolien offshore et s’intéresse aussi au photovoltaïque et à la biomasse.

Isabelle Kocher

Issue de Normale sup, cette physicienne membre du corps des Mines a démarré sa carrière dans les ministères (Finances, Défense). Après un passage au cabinet de Lionel Jospin à Matignon comme conseillère pour les affaires industrielles, elle intègre le groupe Suez en 2002. Elle est promue directrice générale de la Lyonnaise des Eaux en 2009.

Les investisseuses


Stéphanie Savel

Elle est, depuis un peu moins d’un an, la déléguée générale du réseau de business angels DDIDF, qui investit dans des jeunes pousses du développement durable en Ile-de-France et qui compte 35 adhérents.

Cette diplômée de Sciences-Po Paris s’intéresse au développement durable depuis plus de sept ans.

Elle a investi dans plusieurs start up et connaît bien la création d’entreprises pour avoir elle-même fondé, en 1996, la société conseil ASG, spécialisée dans la stratégie et la gouvernance des entreprises.

Fabienne Herlaut

Elle préside le Fonds Eco-Mobilité Partenaires (EMP) de la SNCF, le premier fonds d’entreprise européen dédié à la mobilité. Après des postes de direction notamment chez Pechiney et ArcelorMittal, cette diplômée de l’ESCP et de Harvard rejoint la SNCF en 2007 comme directrice de la Stratégie, du Développement durable et des Affaires européennes.

Elle a créé le fonds EMP en 2008, un fonds doté de 15 millions d’euros, qui a déjà bouclé six investissements dont le dernier dans Urban-Cab, une jeune société parisienne spécialisée dans les livraisons de petits colis avec des vélos à assistance électrique.

Sophie Paturle-Guesnerot

Elle est la seule femme parmi les 5 associés de Demeter Partners, le principal fonds d’investissement français spécialisé dans les cleantech, et l’une des rares femmes à ce niveau dans le capital-investissement en France.

Parmi les derniers deals dont elle s’est occupée, Vertaris, un projet industriel ambitieux de production de papier recyclé haut de gamme.

Cette diplômée de Sciences-Po Paris vient aussi de créer le Club Cleantech de l’Association française des investisseurs en capital (Afic), avec Nicolas Chaudron (AGF Private Equity).

Les politiques

Michèle Pappalardo

Cette énarque est la première Commissaire générale au développement durable au sein du ministère de l’Ecologie.

A ce titre, elle a piloté l’étude sur les filières vertes, qui doit permettre à la France de mieux définir ses priorités dans le domaine.

Elle avait auparavant présidé l’Ademe de 2003 à 2008.

Chantal Jouanno 

Enarque et championne de karaté, elle a succédé à Nathalie Kosciusko-Morizet au secrétariat d’Etat à l’Ecologie en janvier 2009.

Elle présidait auparavant l’Ademe et avait également été conseillère développement durable de Nicolas Sarkozy à l’Elysée.

Les institutionnelles


Hélène Pelosse

L’ancienne directrice adjointe du cabinet de Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, est devenue en 2009 la première directrice générale de la toute nouvelle Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), dont le siège est à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.

L’agence est chargée de promouvoir les énergies renouvelables dans le monde.

Isabelle Parisot

Elle est la coordinatrice du réseau des Ecoterritoires, créé fin 2008 autour de sept territoires – des agences de développement économique ou collectivités – désireux de développer les éco-activités : Département de l’Ardèche/Ardèche Développement, Action 70 (Haute-Saône), Aveyron Expansion, Creusot-Montceau Développement (Communauté Urbaine) Somme Développement et Réseau Investir en Picardie Maritime, Département de la Vendée/Vendée Expansion, Vosges Développement.

En un peu plus d’un an d’existence, le réseau a déjà gagné de nouveaux adhérents et créé un baromètre des investissements des entreprises liées à la croissance verte.