Desertec décolle : 4 nouveaux partenaires, dont Saint-Gobain

Print Friendly, PDF & Email

Le pharaonique projet Desertec – un chapelet de centrales solaires thermiques dans le Sahara qui pourrait fournir d’ici 40 ans jusqu’à 15% de l’énergie électrique consommée en Europe – avance rapidement. En l’espace d’une semaine, Desertec vient ainsi de voir l’arrivée de l’américain First Solar et de quatre autres sociétés non allemandes : le français Saint-Gobain, l’espagnol Red Eléctrica de España, le marocain Nareva Holding et l’italien Enel Green Power. ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.