Y a-t-il une bulle sur les batteries lithium-ion ?

Print Friendly, PDF & Email

En plein salon de Genève où les annonces concernant les véhicules électriques se multiplient, le dernier rapport du cabinet de conseil Roland Berger jette un sérieux froid. Son verdict est sans appel : les batteries lithium-ion – la technologie dominante pour équiper les futures voitures électriques – risquent de connaître une situation de surproduction entre 2014 et 2017, notamment aux Etats-Unis et au Japon.

Pour arriver à cette conclusion, à l’opposé d’autres récentes études, le rapport se base sur les très gros investissements en cours de la part des constructeurs automobiles, qui risque de créer une offre excédentaire par rapport à une demande encore incertaine. Les annonces de créations de sites de production de batteries lithium-ion suivent en effet les projets des constructeurs automobiles. Rien qu’en France, Saft a ouvert une usine à Nersac (Charente) qui doit fournir quelque 10 000 batteries lithium-ion par an, dans un premier temps, et une usine avec une capacité de 100 000 unités par an doit démarrer mi-2012 à Flins (Yvelines).

Roland Berger prévoit seulement 1,2 millions de véhicules électriques ou hybrides en circulation en 2015. A cette date, les capacités annoncées atteindront déjà 200% de la demande réelle de 2016 !

Déséquilibre offre/demande

En 2015, aux Etats-Unis, la demande est évaluée à 100 000 unités pour une production annoncée de plus de 850 000 unités. Ecart encore plus impressionnant dans la zone Japon-Corée : 30 000 unités achetées pour 1,2 million produites !

En Europe, l’écart offre-demande est inversé : 320 000 unités demandées pour une capacité de production de seulement 160 000. Même situation en Chine, avec 380 000 unités demandées pour 375 000 produites.

La suite est sans appel : 6 à 8 fabricants de batteries seulement devraient survivre d’ici 5 à 7 ans. La taille critique pour ces entreprises atteindra alors 600 millions d’euros en 2015.

L’étude de Roland Berger va à l’encontre d’autres récents rapports, dont celui de l’institut américain Pike Research, qui estime que le marché des batteries lithium-ion pourrait décupler d’ici à cinq ans pour atteindre 8 milliards de dollars en 2015, contre 88 millions prévus cette année.