Avec le V2G, les véhicules électriques deviennent fournisseurs d’énergie

Print Friendly, PDF & Email
Schéma V2G – Magic Consortium

La technologie V2G, pour Vehicle-to-Grid ou véhicule vers le réseau, pourrait offrir une solution aux opérateurs d’énergie et une rémunération aux propriétaires de voitures électriques.

Le concept avance aux Etats-Unis avec l’association Magic Consortium, autour d’un projet pilote présenté en février dernier. Il vise à tester cette technologie avec des Toyota Scion xB spécialement adaptées, sur le campus de l’Université du Delaware.

A l’étape de recherche il y a dix ans et d’expérimentation aujourd’hui, cette approche pourrait se développement massivement avec l’arrivée du tout électrique et la généralisation des motorisations hybrides plug-in. La technologie V2G fonctionne avec un réseau électrique intelligent, dit smart grid, où l’offre et la demande d’énergie sont optimisées et gérées en temps réel par les systèmes de communication.

Exploiter l’énergie du parc de batteries

Le principe repose sur l’utilisation des batteries des futurs véhicules électriques quand ils seront en stationnement et branchés au réseau de distribution, constituant un gigantesque réservoir d’énergie en attente d’utilisation.

Si la production d’énergie nationale dépasse la demande, les batteries des véhicules sont chargées normalement. A l’inverse, si l’offre national devient insuffisante, l’ensemble de ces batteries représentent une source d’énergie importante, dans laquelle l’opérateur du réseau viendrait puiser le complément d’énergie nécessaire, sans nuire aux besoins des propriétaires de véhicules.

Le potentiel est important. Sur 24 Heures, un conducteur français utilise son véhicule moins de deux heures, en moyenne. Autrement dit, un véhicule passe 90% de son temps garé dans un garage ou sur un parking.

Le parc automobile français pourrait délivrer potentiellement 100 fois la puissance du parc de production d’électricité d’EDF, selon un rapport parlementaire * de mars 2009, évoquant la technologie V2G.

 

 

 

 

 

 

Connection au smart grid et à Internet

Aux Etats-Unis, Magic Consortium regroupe l’Université du Delaware, des distributeurs d’énergies, des spécialistes du smart grid, et la société californienne AC Propulsion. Cette pionnière propose une technologie V2G, avec chargeur spécial et système de communication.

La voiture nécessite l’installation d’une box connectée à Internet, comme un relais communicant entre la voiture et le distributeur d’électricité. AC Propulsion regarde vers les constructeurs de voitures électriques, Renault-Nissan ou Mitsubishi, par exemple.

Pour les distributeurs d’énergie, cette technologie apporte plus de sécurité pour leur réseau, en équilibrant l’offre et la demande. Elle offre aussi une capacité de stockage pour les énergies aléatoires, comme l’éolien et le solaire.

En contrepartie, le V2G ouvre la voie à des services rémunérateurs permettant au conducteur d’amortir le coût de sa voiture propre. Un moyen de compenser un prix d’achat plus élevé que pour un véhicule traditionnel.

Reste un autre problème : les interrogations sur la vulnérabilité future des réseaux face au risque de piratage informatique. Dans le futur, votre voiture pourra aussi être concernée…

Alexandre Simonnet

* « Rapport sur l’Evaluation de la stratégie nationale de recherche en matière d’énergie », par MM les députées Christian Bataille et Claude Birraux. Page 80, paragraphe II. B. c. Le stockage réparti dans le parc automobile