Nouveau tour de table pour Claranor (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

La société spécialisée dans les solutions de décontamination pour les emballages par la technologie de la lumière pulsée vient de lever 2,6 millions d’euros auprès des fonds ...

Amundi, Emertec et de Succès Europe, une holding ISF qui regroupe des business angels de Sophia-Antipolis. Amundi (né de  la fusion de Crédit Agricole Asset Management CI et de Société Générale Asset Management FCR) est leader avec un apport de 1,2 million d’euros.

Fondée en 2004 par François Cazalas, l’entreprise avait réalisé un premier tour de table de 1,5 million d’euros en 2006 auprès d’Emertec et de la Banque Populaire (Naxicap).

François Cazalas (le premier actionnaire), Amundi (qui vient aussi d’investir dans Bioval Environnement) et Emertec détiennent plus de 50% du capital.

Claranor est passée en stade d’industrialisation et a lancé la commercialisation, avec Nestlé comme premier client dès 2006. Implantée à Manosque (Alpes de Haute-Provence), elle emploie 16 salariés, a réalisé un chiffre d’affaires de près d’un million d’euros en 2009 et vise le double en 2010. Elle a signé des accords avec des distributeurs et des équipementiers qui vont intégrer sa technologie directement sur les lignes de production.

Une technologie de rupture

Claranor a développé une technologie innovante pour décontaminer les emballages dans l’agro-alimentaire (bouchons, opercules…). Elle utilise des lampes au Xénon qui produisent un flash lumineux intense et très rapide obtenu en produisant une tension très forte de 3 000 Volts aux bornes de la lampe. Ce flash lumineux a un effet biocide sur tout micro-organisme présent dans l’emballage. Un process « propre » qui n’utilise pas d’eau ni de produits chimiques ou radiatifs.

Cette technologie est aussi économique en installation et en maintenance : implantée directement sur les lignes de production, le process de Claranor a un retour sur investissement de moins de deux ans.

« Nous sommes la seule société au monde à être aussi avancé sur cette technologie de lumière pulsée », indique François Cazalas.

Les fonds levés permettront de développer la commercialisation et l’industrialisation et aussi d’adapter la technologie à d’autres marchés, comme les emballages pour les produits laitiers ou pharmaceutiques.

Claranor a été retenu comme chef de file d’un programme collaboratif d’Innovation stratégique industrielle de 20,5 millions d’euros, cofinancé par OSEO à hauteur de 50%.