Mexique, Pérou, Chili… Mutiplication des projets éoliens et solaires en Amérique Latine (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Terrains bon marché, gouvernements accueillants, grandes étendues venteuses et désertiques, tarifs subventionnés de rachat de l’électricité et vastes ambitions (surtout au Pérou) : l’Amérique latine, presque vierge encore dans les énergies nouvelles, attire les développeurs éoliens et solaires, en particulier les groupes espagnols et américains, qui ont flairé le bon filon et préparent de très grands projets.

Eolien espagnol au Mexique ...

Article précédentLe consortium PV 20 vise une production de 500 MW en 2020 (Premium)
Article suivantMasdar aide l’Egypte à gonfler son secteur éolien (Premium)