Les navires pour installer des éoliennes offshore : une denrée rare et chère

Print Friendly, PDF & Email

Alors que les parcs éoliens en mer se multiplient dans le monde entier, les navires très spéciaux capables d’installer ces éoliennes en mer profonde deviennent une denrée précieuse.  Véritables plates-formes flottantes, ils sont l’objet de toutes les convoitises. Rien d’étonnant : leur pénurie retarde de plus de deux ans la mise en place des turbines en mer.

Déjà le mois dernier, un fonds d’investissement britannique, Riverstone Holdings, avait racheté pour 207 millions de dollars en cash le groupe Seajacks, propriétaire de deux navires de ce type.

Pour éviter d’en louer, RWE Innogy, la filiale d’énergies renouvelables de l’énergéticien allemand RWE, a décidé de s’en faire construire un, pour 100 millions d’euros.

Cette fois, le prix monte :  le groupe éolien norvégien Fred Olsen Windcarrier, filiale du géant des services pétroliers offshore Fred Olsen, a commandé deux navires d’installation pour un total de 320,4 millions de dollars (228 millions d’euros) au groupe de Dubaï Lamprell, un fournisseur de services d’ingénierie pour le secteur pétrolier, avec en outre une option pour deux navires supplémentaires.

Windcarrier n’a pas encore de clients fermes mais explique avoir eu des contacts avec divers groupes éoliens intéressés. Les deux navires seront construits dans le chantier de Lamprell de Jebel Ali et doivent être livrés fin 2012.

Un groupe ambitieux

La filiale de Fred Olsen, créée en 2008, fait ainsi son entrée sur le marché prometteur de l’installation des parcs éoliens offshore. Elle s’était déjà placée sur le terrain de la maintenance éolienne en rachetant partiellement en février 2009 le groupe danois Global Wind Services, un fournisseur de personnel qualifié spécialiste de l’installation, de la maintenance, la réparation et la supervision d’éoliennes dans le monde entier.

L’autre filiale du groupe norvégien, Fred Olsen Renewables, détient  une vingtaine de parcs éoliens de diverses tailles (opérationnels ou en construction), principalement en Grande-Bretagne et en Norvège.