Bonne année 2009 pour Vestas, mais 2010 s’annonce plus difficile

Print Friendly, PDF & Email

Vestas, leader mondial des éoliennes, a réalisé en 2009, malgré la crise, les meilleurs résultats de son histoire : des ventes en hausse de 9,9% à 6,63 milliards d’euros mais un bénéfice accru de 13,3% à 579 millions d’euros, grâce à une marge brute en hausse.

Deux points noirs cependant : des ventes au dessous des prévisions du groupe, qui espérait 7 milliards, et surtout des prévisions revues en baisse pour 2010 à cause de commandes plus tardives et moins élevées que prévu, surtout au 4e trimestre 2009.

Agréablement surpris car ils attendaient moins bien, les marchés ont d’abord applaudi et l’action a pris plus de 5%, juste après la publication des résultats. Mais en clôture, l’action reculait de 7,7%, car à la réflexion, ces prévisions prudentes ont déplu.

Vestas s’attend en effet à des marges un peu inférieures, et un chiffre d’affaires à peine meilleur. Il attend cependant une très nette hausse de ses commandes, à environ 8 à 9 GW, contre 3 GW de commandes seulement signées en 2009, année de crise. Les commandes 2010 devraient provenir à environ 50% d’Europe, 30% d’Amérique du Nord et du Sud et 20% d’Asie/Océanie, et assurer le rebond pour les années suivantes.

Vestas compte aussi sur le lancement d’une éolienne géante de 6,0 MW face à une concurrence de plus en plus rude. L’un de ses handicaps est de ne pas offrir à ses clients de système de crédit, alors que ses concurrents comme l’américain GE et l’allemand Siemens ont remporté des contrats parce qu’ils pouvaient aussi aider leurs clients à financer leurs commandes.

Article précédentLe norvégien Olsen commande 2 navires d’installation d’éoliennes offshore, leur prix monte (Premium)
Article suivantRien ne va plus pour REC

Comments are closed.