Surprise, année éolienne record aux USA, mais la Chine court derrière

Print Friendly, PDF & Email

EolienneContrairement à toutes les prédictions pessimistes de l’Association américaine de l’éolien (AWEA), les Etats-Unis, premier producteur mondial d’énergie éolienne, ont finalement à nouveau réalisé une année record d’installation de turbines, avec presque 10 GW supplémentaires en 2009.

Les 9,92 GW installés en 2009 ont accru de 39% la capacité éolienne américaine, qui atteint désormais plus de 35 GW, de quoi alimenter 9,7 millions de foyers.

Les Etats-Unis restent ainsi leader éolien mondial, devant l’Allemagne, toujours n°2 avec 26 GW  (+15% en 2009), mais juste devant la Chine, qui a doublé ses capacités en 2009, à 24 GW, et semble partie pour très bientôt la dépasser.

Feu d’artifice en fin d’année aux USA

Aux Etats-Unis, l’année, qui s’annonçait catastrophique avec le gel des financements bancaires début 2009, a été sauvée par le déblocage massif des aides en cash du gouvernement Obama l’été dernier, qui a distribué plus de 2 milliards de dollars (notamment à l’espagnol Iberdrola) pour aider à financer la construction de 44 parcs éoliens dans 22 Etats américains, qui totalisaient 3,2 GW (Lire aussi : USA: la grand distribution des prix).

Le boom du dernier trimestre a été particulièrement spectaculaire : 4 GW ont été raccordés au réseau électrique au cours des 3 derniers mois de l’année.

L’Etat roi de l’éolien reste de loin le Texas, avec désormais 9,4 GW installés (dont 2,3 GW ajoutés en 2009), suivi de l’Iowa et de la Californie.

Le plan de relance américain subventionne à hauteur de 30% les coûts de construction des nouveaux sites de production d’énergies renouvelables.

L’industrie à la remorque

La fabrication d’éoliennes aux Etats-Unis a en revanche diminué en 2009 par rapport à 2008 ainsi que les investissements dans les sites de production, d’où les récents efforts de Washington pour aider aussi les industriels à implanter des usines.

Au grand soulagement de l’AWEA qui craignait le pire, les effectifs du secteur éolien américain sont cependant restés stables en 2009 à 85.000 salariés, avec une baisse dans la fabrication compensée, contre toute attente, par une hausse dans la maintenance et l’installation.

L’industrie de fabrication a pourtant reçu une bonne nouvelle en décembre : le gouvernement américain a annoncé que 350 millions de dollars de crédits d’impôts seraient alloués à 50 entreprises pour les aider à investir dans la production de mâts, pales, multiplicateurs de vitesse, nacelles et autres pièces.

Mais pour l’AWEA, la seule vraie mesure de soutien à plus long terme serait que le pays adopte un objectif national de pourcentage d’énergies renouvelables. Un tel objectif figure dans l’ambitieux projet de loi sur l’énergie préparé par l’équipe d’Obama, mais il lui manque désormais la majorité démocrate au Sénat, et le Congrès pourrait finalement tailler dans le projet pour une loi énergie au rabais.

Pour 2010, 3 GW sont déjà en construction et l’AWEA parie sur 10 GW, mais seulement en cas d’affichage politique fort.

L’Allemagne et la Chine, 2e et 3e, désormais au coude à coude

En Allemagne, autre pays leader de l’éolien mondial, les capacités éoliennes ont augmenté de 15% en 2009, avec l’installation notamment du tout premier parc offshore allemand. En tout, 952 nouvelles turbines ont porté la capacité totale du pays à 26 GW.  Handicap supplémentaire en 2009, les jours de vent ont été moins nombreux (-16%) selon l’association.

Enfin la Chine, l’un des pays en plus forte croissance dans ce domaine, a installé, en 2009, 12 GW supplémentaires, portant sa capacité totale à environ 24 GW.