Portrait d’un chargeur électrique mondial

Print Friendly, PDF & Email

chargeur EV3(Mise à jour le 15 janvier 2010 avec l’adoption de la norme)

La puissante association SAE (Society of Automotive Engineers, ou Société mondiale de l’ingénierie automobile) a finalement adopté une norme américaine, mais à vocation mondiale, pour les branchements des chargeurs de voitures électriques : il s’agira d’une prise à 5 plots, qui protège l’utilisateur de tout contact avec le courant, et qui pourra être branchée sur de banales prises de courant 110 v ou 220 v.

La SAE, qui élabore les normes de l’automobile et de l’aviation avec des entreprises et experts de plus de 97 pays, planchait depuis près de trois ans sur cette norme baptisée J1772, qui normalisera les prises et les câbles des futurs chargeurs. La norme est devenue réalité aux Etats-Unis mais tous  les industriels mondiaux – constructeurs auto, fabricants de bornes de recharge – sont aussi invités à l’adopter.

C’est une étape clé, car cela permettrait à n’importe quelle voiture électrique d’utiliser n’importe quelle borne de recharge, où qu’elle soit. Exactement comme sont normalisés dans le monde les distributeurs d’essence.

chargeur EV4Le nouveau chargeur fonctionnera sur des prises de 110 v ou 220 v (sachant que charger une voiture sur une prise à 110 prend environ 8 heures, contre 3 heures pour une prise en 220 v). Robuste, son design a été élaboré par la société Yazaki. Il permettra une charge de 16,8kW jusqu’à 70 ampères.

La prise aura 4,3 cm de diamètre, 5 plots et permettra des échanges de données via le courant électrique pour identifier le véhicule et contrôler le chargement. Il pourra supporter 10.000 connexions-déconnexions, et braver toutes les intempéries. Sa durée de vie attendrait donc 13 ans à raison de 2 branchements par jour.

La norme s’appliquera aussi aux chargeurs rapides sur lesquels planchent de nombreux industriels, qui permettront des recharges 10 fois plus rapides, voire 50 fois – mais que toutes les batteries ne pourront pas supporter.

Des prises et chargeurs dans les voitures

C’est une responsable de General Motors qui a annoncé dans un chat du site web de GM l’imminente adoption de cette nouvelle norme : Britta Gross, directrice de la division Global Energy Systems de GM. Elle a expliqué que la future Chevrolet Volt électrique de General Motors sera vendue avec un chargeur – un peu comme un ordinateur —  et que « si vous trouvez une prise, vous pouvez la recharger ». Elle a expliqué que tous les constructeurs équiperont leurs voitures électriques de prises et chargeurs compatibles.

« Gery Kissel de GM préside le comité de la norme J1772. Un vote aura lieu cette semaine et tous les grands constructeurs devraient l’approuver et y adhérer. Toutes les infrastructures désormais devraient être compatibles avec la norme J1772, de sorte que tous les véhicules électriques pourront les utiliser », a-t-elle expliqué.

chargeur EV5Pour ceux qui voudront acheter une station de recharge rapide pour leur propre garage, leur choix pourra donc se faire sur d’autres critères, par exemple l’ « intelligence » du chargeur — sa capacité à choisir les heures creuses, programmer les recharges, etc.

Parmi les entreprises signataires de la nouvelle norme, figurent GM, Chrysler, Ford, Toyota, Honda, Nissan et le constructeur de voitures électriques Tesla.

Article précédentFirst Solar renforce ses activités d’installateur par une nouvelle acquisition (Premium)
Article suivantFinancière de Champlain va poursuivre ses investissements dans les start up green (Premium)

12 COMMENTS

  1. OUI un standard est en développement et relativement bien engagé !

    Enfin un standard européen pour la recharge des voitures électriques !

    L’Europe avance avec la mise en place d’une nouvelle prise électrique pour la recharge des voitures électriques au format européen.

    La Société Walther fait partie de ce groupe de travail sur cette nouvelle réglementation.

    Les industriels commencent à la surnommer la 400Volts car elle acceptera des puissances relativement importantes, elle permettra la communication et les échanges entre le véhicule et la borne de charge, elle assurera également les charges lentes et rapides

    La Société WALTHER, visible sur le Net présente son nouveau catalogue des solutions en matière de raccordement et de recharge des véhicules électriques.

    C’est une des premières Sociétés à présenter une solution conforme à la norme européenne en France, les solutions proposées pour les raccordements en milieux privés et publics, voir chez les particuliers sont adaptables à chaque environnement et à chaque budget.

    Si vous désirez des informations sur l’avancement de cette prise et sur la mise en place des solutions en gestion de charge, contrôle d’accès, paiments, interfaces de communications, vous pouvez contacter le fébricant.

    Pour découvrir le catalogue vous cliquez sur le symbole de la voiture électrique. http://www.walther-fr.com

    L’E-mobilité avance !

  2. Il est dommage qu’un standard europeen ne soit pas mis en application actuellement d’après mes sources la société WALTHER travaille sur le sujet et a développé des bornes de distribution pour la recharge des voitures électriques. Peut-être que ce standard europeen permettra l’essor du véhicule électrique.

  3. Les lois de l’électricité sont hélas immuables et les linéarités ou non auxquelles vous faites références n’amortiront en rien la problématique de mise à disposition de la puissance d’abord puis de l’énergie ensuite.
    Je suis un quasi inconditionnel du moteur électrique mais lucide et électricien!
    Le nombre de véhicules électriques en 2025 et après sera important puis en évolution exponentielle, n’en doutez pas.
    Les heures dites creuses vont alors devenir des heures trés chargées et, si rien n’est imaginé pour préserver le bon fonctionnement du trio  » Moyens de production / Réseaux de Distribution / Tarifs de vente  » alors la continuité de service ne pourra plus etre assurée par quelque distributeur que ce soit.
    Le calibre de la prise ou du disjoncteur auxquels vous faites référence ne sont que de bien petits sujets eu égard à celui qui est posé.

    Enfin, l’arrivée massive de ces véhicules associée aux installations de toits photovoltaiques est d’ores et déjà un sujet de fond étudié par tous les pays du monde.
    L’ADEME a récemment lancé une réflexion en ce sens au travers d’un AMI à découvrir sur leur site
    http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=62669&p1=1

    Je vous suggère aussi de découvrir les études réalisées par Monsieur QUENARD du CSTB. Vous y accèderez via Google…

  4. la charge d’une batterie n’est absolument pas linéaire, la « puissance nécessaire ( courant*tension) dépends de l’état de charge initial de la batterie et du type de chargeur (courbe, technologie, puissance…, le courant absorbé par le chargeur sera +/- fort sur une durée +/- longue.)

    On peut seulement dire que en tout état de cause, le courant ne devra pas dépasser 16a et encore faudra t il que le calibre du disjoncteur en amont soit suffisant pour alimenter le chargeur et les autres consommateurs .
    Si la charge est faite de nuit( ce qui sera majoritairement le cas) cela ne dois pas poser de problèmes, d’autant plus qu’à 30 ou 50k€ le véhicule, tout le monde n’aura pas de VE devant sa prote avent un certain temps…et que le réseau du (quartier résidentiel) ne devrait pas trop en souffrir.

  5. Pour charger une batterie de 28 Kwh celle de  » BOLLORE  » il faut 3,5 Kw de puissance permanente durant 8 H ou si 168 Kw on la charge en 10 mn.

    Un usager moyen actuel, au moment de la plus importante pointe de opuissance de l’hiver contribue a peine a hauteur de 1,8 Kw de puissance!

    Donc cette donnée impose de revoir totalement les réseaux électriques .

  6. SWAP d’ÉLECTROLYTES ou SURCHARGE du RÉSEAU?
    Ne soyez pas obsédés par la fiscalité…. mais ce qui serait économiquement rationnel serait de différencier le chargement rapide du chargement lent. Les tarifs heures creuses, normales, de pointes ou changement de batterie seront très différents. En effet le chargement rapide implique des investissements très lourds dans le réseau et dans la production à moins que…
    au lieu de charger directement sur le réseau
    -on charge aux heures creuses les électrolytes dans des réservoirs des stations-services
    et
    -pour charger les véhicules on swap les électrolytes des batteries

    Cela régulariserait des débits sur le réseau
    et
    pour le conducteur pressé, time is money, serait aussi rapide qu’actuellement.

  7. Pour JAY-RAYON
    Merci de votre retour,

    Oui pour le prix de l’électricité qui de façon générale va croitre presque indexée sur le prix du pétrole durant les dix prochaines années probablement..
    Mais cela ne solutionne pas les revenus des collectivités et de l’état
    Comppte tenu des rendements la consommation moyenne des véhicules avoisinera les 150 Watt heure par KM. Peut etre moins…
    Pour 15 000 KM par an cela ne fait que 2250 KWh a comparer aux 900 à 1000 litres de carburant taxés à 80%.

    Faites les calculs et vous aboutirez à la necessité pour l’Etat de différencier le prix de l’électricité  » transport  » de celle électricité  » habitat « .
    D’autant que dans le même temps les panneaux photovoltaiques sur les toits vonjt fleurir et se généraliser. Donc si les particuliers peuvent en sus s’auto alimen,ter alors la faillite de l’Etat sera potentielle. Hypothèse absurde évidemment.
    Donc CQFD.

    NON?
    Quant à la NORME c’est effectivement une trés belle avancée, pour une fois que le monde entier s’accorde… et de beaux développements industriels en perspective.

  8. au sujet de la fonction cachée (bernard 2′ 28 ) le piratage serait trop tentant, et le prix de l’électricité va grimper quoi que l’on fasse, c’est pour cela que’EDF n’hésite pas à racheter aux particuliers l’électricité photovoltaïque 500% au dessus de son prix de vente.

    la concrétisation de cette norme est le vrai coup d’envoi que j’attends depuis des années, conjuguée à la montée en puissance de l’électricité sans nuclèaire ou charbon
    bernard de lunéville

  9. Cette prise aura probablement une fonction encore cachée, celle de ne pas permettre le chargement des voitures au même tarif que le prix de l’électricité domestique…
    En effet, que feront les états sans les 80 % de taxes récupérées sur le pétrole ou le Gaz?

  10. Le type chargeur sera fonction du type de batterie, chargeur et batteries étant embarqués dans le véhicule.

    En effet La courbe de charge n’est pas la même si la batterie est une LI-ION ou LI-MH ou d’un autre type, sachant qu’un système de « management de charge » le BMS est là pour surveiller et protéger la batterie en cas de défaillance .

    BGS spécialiste en maintenance de batteries maitrise ses technologies et se propose de mettre en œuvre les techniques et technologies de maintenance des batteries industrielles.

Comments are closed.