Indicateur boursier Green Europe : – 5,4% du 14 au 21 janvier 2010

Print Friendly, PDF & Email

Mauvaise semaine pour les énergies renouvelables : – 5,4% cette semaine pour notre indicateur de 38 valeurs européennes de l’environnement GREEN EUROPE *. Il fait moins bien que le Cac 40, qui perd 3,8% dans le même temps (cotations arrêtées le jeudi 21 janvier après la clôture).

indicateur-greeneurope-historique-22-01-2010

indicateur Green Europe de GreenUnivers.com
indicateur Green Europe de GreenUnivers.com

Par Sabine Burlot, analyste pour GreenUnivers

Gros impact de la baisse des tarifs du solaire

Deux explications à cette chute de notre indicateur : d’abord la baisse du prix du pétrole et surtout la conséquence du trouble semé dans toute la filière solaire par la publication de l’arrêté gouvernemental qui révise les tarifs de rachat, par EDF, de l’électricité produite par des installations photovoltaïques privées (panneaux sur les toits, centrales au sol).

La baisse n’a pas étonné, car elle était attendue. Mais ce qui a surpris ce sont les contradictions réservées par le texte : seuls les équipements intégrés dans les toitures de logements neufs ou existants et d’établissements de santé ou d’enseignement bâtis depuis au moins deux ans bénéficieront du nouveau prix de 58 centimes d’euro le kWh, qui reste l’un des plus élevés du monde. Les autres constructions (bureaux, sites industriels ou agricoles, entrepôts…), auront un tarif inférieur : 50 centimes d’euro le kWh s’ils sont anciens, 42 centimes s’ils sont neufs ou incomplètement clos. Un arrêté qui ne joue plus le jeu de la promotion des énergies renouvelables, de l’initiation de projets d’architectes avec une approche d’intégration du PV dès la conception…

Des projets remis en cause

Cette baisse en atteignant directement les agriculteurs, les logisticiens et la grande distribution, qui voyaient là une source supplémentaire de revenus, risque de remettre en cause quantité de projets prévus. Des valeurs phares du secteur ont pâti de cette annonce, à commencer par FACILASOL (-8,35%) et STRATEGECO SOLAR (-9,12%).

En Allemagne, où le gouvernement vient également de revoir à la baisse les tarifs d’achat du solaire, l’effet est identique : -18,6% pour SOLARWORLD , -22% pour PHOENIX SOLAR.

Les autres valeurs

Le britannique SEVERN TRENT, l’une des rares hausses de la semaine (+ 7%), a indiqué qu’à l’issue de l’examen des propositions 2010-2015 du régulateur britannique de l’eau, l’Ofwat, il va devoir réviser en baisse de 10% ses futurs dividendes sur la période correspondante.

Le distributeur et concessionnaire d’eau britannique estime que le cadre fixé par l’Ofwat pour les cinq prochaines années pèsera sur ses comptes. En conséquence, le dividende du prochain exercice sera inférieur sur la période de 10% à ce qu’il était en 2009/2010, a-t-il indiqué. Au titre de l’exercice en cours 2009/2010 clos au 31 mars, Severn Trent a versé en deux fois un dividende global de 67,76 pence assurant un rendement de 6,05% au cours actuel de 1120 pence.

Peu d’impact  sur le titre AUREA (-1,78%) de la publication d’un chiffre d’affaires en baisse de 10,7% à 64,1 M€ en 2009. L’entreprise a précisé que 2010 restait incertain même si le plus dur de la crise était bel et bien derrière.

* : Pour connaître la méthodologie de l’indicateur, cliquer ici.

Article précédentLes navires-installateurs pour éoliennes offshore s’arrachent : un deal à plus de 200 millions (Premium)
Article suivantL’éolien en Afrique du sud attire un groupe britannique (Premium)

1 COMMENT

  1. Il faut s’attendre à ce que le prix de rachat de l’électricité solaire continu de baisser. l’état est déjà pas mal endetté, alors il ne pourra pas suivre le développement du solaire.

Comments are closed.