Google revendeur d’énergie verte ?

Print Friendly, PDF & Email

Comme il l’avait annoncé, Google, gros consommateur d’électricité en raison de ses gigantesques data centers, qui avait créé une filiale nommée Google Energy, a demandé aux autorités américaines (Federal Energy Regulatory Commission, FERC) la permission d’acheter et de revendre de l’électricité.

Sans vouloir devenir un distributeur d’électricité, il explique vouloir développer son recours aux énergies renouvelables et la possibilité de revendre l’énergie qu’il produirait grâce à ses panneaux solaires (1,6 MW installés sur ses toits) ou autres installations d’énergie propre. Selon une porte-parole de Google, Niki Fenwick, il pourra ainsi atteindre la neutralité en carbone par l’achat d’énergies renouvelables

Depuis des années, Google investit dans des projets d’énergies renouvelables via ses branches philanthropiques ou de capital-risque. Si sa candidature est acceptée par la FERC, le groupe pourra vendre tous les surplus d’électricité résultant de ces initiatives.