Exclusif : 20 milliards d’euros de deals dans les cleantech en 2009

Print Friendly, PDF & Email

Retour des introductions en Bourse

La fin de l’année a également vu décoller les entrées en Bourse de sociétés des cleantech aux Etats-Unis, un mouvement dont le coup d’envoi avait été donné en septembre par l’introduction du fabricant de batteries A123.

L’américain STR Holdings, le roi des plastiques qui « soudent » les panneaux solaires, a ainsi récupéré 123 millions de dollars à Wall Street. Et Les analystes s’attendent à plusieurs introductions de stars américaines du green business en 2010, comme Solyndra (tubes solaires) ou le fabricant de voitures électriques Tesla.

La fin d’année a aussi vu naître un nouveau fonds américain de 1 milliard de dollars dédié aux cleantech, mis sur pied par la firme Hudson Clean Energy Partners. De quoi alimenter de nombreux deals dans les prochains mois.

– TOP10 des plus grands deals cleantech mondiaux – Année 2009 –
Pays Secteur Montant Opération
1er Espagne Eolien 2,8 milliards d’euros (3,9 milliards USD) Le groupe de BTP espagnol Acciona récupère les parcs éoliens et les centrales hydrauliques de l’espagnol Endesa, en paiement partiel de sa vente de 25% d’Endesa à Enel.
2e Chine Solaire 3,4 milliards USD La compagnie électrique chinoise GCL-Poly Energy rachète le leader chinois du polysilicium (élément de base des cellules solaires) Jiangsu Zhongneng Polysilicon Technology Development.
3e Chine Eolien 2,3 milliards USD Introduction à la Bourse de Hong Kong du n°1 chinois de l’éolien China Longyuan Power Group.
4e Chine Energies renouvelables/Eolien 2,15 milliards USD Le fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC) rachète 15% de la compagnie d’énergie américaine AES pour 1,58 milliard de dollars et débourse 571 millions supplémentaires pour racheter 35% de sa branche éolienne.
5e France/Espagne Eau 647 à 871 millions d’euros (938 millions à 1,26 milliard USD) Suez Environnement monte au capital d’Agbar (Aguas de Barcelona), le numéro un espagnol de l’eau pour la distribution et l’assainissement (plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires), dont il détenait, directement et indirectement, 46%. Il en partageait jusque là le contrôle avec La Caixa, la Caisse d’épargne espagnole, qui n’en conservera désormais que moins de 25%. L’opération (en cours) se fera en plusieurs étapes.
6e Danemark Eolien 770 millions d’euros (1 milliard USD) Le leader mondial des éoliennes Vestas lève des fonds en Bourse, via une augmentation de capital de près de 10%.
7er Irlande Eolien 500 millions d’euros (750 millions USD) La compagnie irlandaise du gaz Bord Gais rachète le n°2 irlandais de l’éolien SWS Natural Resources.

8e Allemagne Solaire 530 millions d’euros (742 millions de dollars) Le géant allemand des cellules solaires Q-Cells vend ses 17,2% du fabricant norvégien de silicium Renewable Energy Corp. (REC).
9er Chine Solaire 710 millions USD Le fonds souverains chinois China Investment Corporation (CIC) prend 20% du n°1 chinois du silicium GCL-Poly. Les deux alliés créent en outre une société commune pour racheter des groupes solaires aux USA et en Europe, dotée de 500 M USD.
10e Norvège Solaire 495 millions d’euros (690 millions USD) Le norvégien REC lève, par une émission d’actions, 4,5 milliards de couronnes norvégiennes, une émission souscrite par ses principaux actionnaires, mais avec une décote de 50% sur son cours de Bourse.