New Energy Finance racheté par Bloomberg, le succès d’un media-phare du Green Business

Print Friendly, PDF & Email
Michael Liebreich, PDG et fondateur de NEF
Michael Liebreich, PDG et fondateur de NEF

Référence incontournable chez tous les acteurs du marché du Green Business, le cabinet de recherche New Energy Finance (NEF), créé par une personnalité hors du commun, Michael Liebreich, 46 ans, ingénieur, économiste et ancien skieur olympique, a obtenu une consécration et un appui majeur : il vient d’être racheté par l’agence financière Bloomberg.

En plein sommet de Copenhague, c’est une preuve évidente que le green business devient un élément clé du monde des affaires. Car ce n’est pas tous les jours que Bloomberg, agence devenue en quelques années « la » référence des marchés financiers mondiaux, rachète un média.

Mais New Energy Finance affiche un succès rapide qui rappelle celui de Michael Bloomberg : créée en 2004, « NEF », fort de plus de 120  analystes répartis sur 10 bureaux dans le monde,  fournit quantité d’analyses sur les marchés et les transactions des secteurs de l’environnement – éolien, solaire, marché du carbone, voitures électriques, etc.

Expert surtout des Etats-Unis et de l’Asie, mais moins de l’Europe, NEF a des bureaux à Pékin, Shanghai, Hyderabad, New Delhi, Perth, Le Cap, Tel Aviv, Sao Paulo, Washington, New York et Palo Alto.

Un succès rapide

Basé à Londres, New Energy Finance, qui a pour clients plus de 500 entreprises notamment du secteur financier, est positionné sur le très haut de gamme avec ses abonnements coûteux et ses services d’experts disponibles sur toute sorte de sujet. C’est donc un media payant et haut de gamme, dans la philosophie de ce que Michael Bloomberg veut faire du Wall Street Journal, racheté l’an dernier pour 5 milliards de dollars.

New Energy Finance a été créé par Michael Liebreich, qui a compris bien avant le reste du monde des affaires le potentiel par exemple des biocarburants, et plus globalement des cleantech, un terme qui n’existait pas à l’époque.

Il estimait alors que leur marché représentait 30 milliards de dollars en levées de fonds et fusions-acquisitions. Il pourrait désormais en atteindre 200 milliards en 2010.

New Energy Finance fournit des études de marché et des analyses destinées aux investisseurs qui essaient de s’y retrouver dans ce secteur encore très mouvant. Bloomberg a précisé que ce rachat allait lui permettra de s’implanter bien davantage sur les marchés du carbone et des cleantech. Un domaine où il était jusqu’ici très peu présent.

Michael Liebreich a expliqué que son groupe avait besoin d’un grand partenaire pour répondre à une demande croissante de données sur ces marchés et souligné que ce n’était que la 3eme acquisition en 28 ans d’existence du groupe Bloomberg, qui par ailleurs vient d’acquérir le magazine économique BusinessWeek.

Les recherches de New Energy Finance seront intégrées dans les services de données et d’analyses de Bloomberg. Le rachat, dont le montant n’a pas été dévoilé, a été finalisée mercredi après plusieurs mois de discussions. Les 140 employés de NEF seront gardés, et ses moyens renforcés.

Un fondateur multi-expert

Michael Liebreich, désormais membre de toutes sortes d’instances prestigieuses comme le Forum de Davos, ingénieur de formation, connaît à la fois la finance et les médias – et le ski.

Il a commencé sa carrière comme capital-risqueur, avec 5 années chez McKinsey (et deux fois nominé au titre d’entrepreneur de l’année par Ernst & Young) mais a aussi été en 1995-1998 vice directeur exécutif d’Associated Press Television et fondateur de Sports News Television.

Il a aussi été un directeur non-exécutif d’Interactive Investor et directeur pour la Grande-Bretagne d’une branche du Groupe Arnault qui a investi 100 millions de dollars dans des sociétés du secteur high-tech.

Avec son diplôme d’ingénieur de Cambridge, il a remporté le Ricardo Prize pour la Thermodynamique, mais aussi titulaire d’un MBA de la Harvard Graduate School of Business. Il parle allemand, français et espagnol, et de 1986 à 1993, était membre de l’équipe olympique de ski britannique : il était d’ailleurs aux JO d’Albertville en 1992. Sa spécialité : le free-style.

(Voir son site perso ici)