Google veut surveiller la déforestation

Print Friendly, PDF & Email

googleearthimageAprès le suivi de la consommation d’énergie du domicile (Google PowerMeter), le géant américain de l’internet veut surveiller la déforestation. Il a présenté hier à Copenhague un service permettant d’utiliser internet pour suivre l’évolution de la déforestation dans le monde.

La déforestation est l’un des sujets au menu des négociations. Elle contribue, en effet, à un cinquième des émissions de gaz à effet de serre de la planète, d’après le Groupe intergouvernemental d’experts des Nations Unies sur l’évolution du climat (GIEC).

L’Onu a lancé en 2008 un programme baptisé REDD (Reduced emissions from deforestation and forest degradation program) pour encourager les pays à éviter la déforestation. L’objectif est d’aller aujourd’hui plus loin et d’intégrer la déforestation dans le cadre du futur accord sur le climat : sauver et planter des arbres permettraient de générer des crédits carbone. Un moyen de limiter la déforestation en la rendant financièrement attractive.

Google a donc mis au point un service de surveillance de la déforestation. Il utilise des images satellitaires, comme Google Earth, pour identifier les forêts et l’ampleur des phénomènes de déforestation : en quelques secondes, il est possible de localiser les forêts en train de brûler ou d’être arrachées. Ce qui devrait permettre de sévir rapidement en cas d’urgence

Développé dans le cadre du mécénat de l’entreprise, le service sera gratuit pour les utilisateurs.