Autolib’ : l’appel d’offres est lancé

Print Friendly, PDF & Email

L’appel d’offres pour désigner le futur gestionnaire d’Autolib’, le service de voitures électriques en libre-service, vient d’être lancé par la ville de Paris, conformément au calendrier annoncé en septembre dernier. Le choix du gestionnaire sera finalisé à la fin 2010, via une délégation de service public. Les candidatures sont à déposer auprès du syndicat Autolib’ jusqu’en février 2010.

Un premier consortium regroupant Avis, RATP, SNCF et Vinci Park s’est déjà manifesté.

Inspiré du système à grand succès de vélos en libre service Vélib’, Autolib’ ambitionne de mettre à la disposition des futurs abonnés 3.000 véhicules répartis dans plus de 1.000 stations à Paris et dans sa proche banlieue, ce qui concerne environ 3,5 millions d’habitants.

Paris a décidé de choisir des véhicules électriques. Les utilisateurs pourront monter à bord dès septembre 2011 après une phase de test de six semaines à quatre mois.

Un abonnement à 15 euros par mois

L’abonnement sera d’environ 15 euros par mois, et l’abonné devra ensuite payer autour de cinq euros la demi-heure d’utilisation, « Le coût d’une voiture individuelle revient à environ 450 euros par mois », a rappelé Annick Lepetit, présidente du syndicat mixte Autolib’, qui regroupe la capitale et 27 communes voisines.

Le service fonctionnera 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 700 stations seront installées à Paris (500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places) et 300 stations seront disponibles sur les communes de banlieue. Dans la capitale, 4 000 bornes de recharge seront accessibles.

A Paris, 58% des habitants ne sont pas motorisés, soit 2,5% de plus qu’il y a dix ans. Selon une étude de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur),  une voiture passe 95% de son temps en stationnement et 16% des Parisiens s’en servent moins d’une fois par mois.