WiFi? WiMax ? Guerre de normes dans le smartgrid américain

Print Friendly, PDF & Email

chauffe-eau GESur le marché prometteur du smartgrid, les entreprises du secteur des communications sans fil se battent pour garder une part du gâteau : un consortium de sociétés, la Wi-Fi Alliance, a publié un Livre blanc qui vante les avantages du Wi-Fi comme future norme d’échanges de données sans fil pour les compteurs intelligents, appareils électriques intelligents et autres systèmes de gestion des réseaux électriques.

Le Wi-Fi espère profiter de sa prépondérance actuelle dans l’informatique pour s’imposer dans le smartgrid, alors qu’il est concurrencé par d’autres technologies, dont le  WiMax, capable de transmettre des données sur de plus grandes distances.

La WI-FI Alliance veut convaincre l’agence des normes américaines, la National Institute of Standards and Technology, qui doit aider le gouvernement à établir des normes d’interopérabilité pour le smartgrid.

Les sociétés du secteur du smartgrid, elles, sont pour l’instant divisées entre les différentes normes : la start-up américaine Grid Net, par exemple, a mis au point une solution de transmission des données en WiMax, qui vient d’ailleurs d’être choisie pour un chauffe-eau intelligent lancé par General Electric, un partenaire de Grid Net.

Un chauffe-eau qui est l’un des premiers appareils électroménagers intelligents lancés aux Etat-Unis, et prend de vitesse Whirlpool qui compte vendre un million de sèche-linge intelligents aux Etats-Unis l’an prochain. GE promet aussi d’autres appareils électroménagers à grande échelle à l’horizon 2012, à partir de tests qu’il mène actuellement à Louisville.

La norme Zigbee en embuscade

Mais la technique qui semble avoir le vent en poupe est une alternative au Wi-fi, une norme de communications sans fil destinée à être utilisée à l’intérieur des logements, et  qui reste la plus souvent adoptée par les nouvelles start-up du secteur: la norme Zigbee, fer de lance des sociétés de prises électriques intelligentes ou de compteurs intelligents comme EnergyHub ou Ember.

Selon le cabinet de recherche In-Stat, le marché mondial des compteurs sans fil à transmission ZigBee atteindra 292 millions d’unités en 2012.

Et ce même si pour l’instant, ces appareils ne peuvent manifester aucune intelligence puisque les foyers américains ne sont pas encore équipés des compteurs intelligents avec lesquels ils doivent communiquer — leur déploiement se fera surtout à partir de l’an prochain — et qu’en outre la majeure partie des Etats américains ont des tarifs uniques d’électricité, sans distinguo heure creuse/heure pleine, et que donc le plus intelligent de ces appareils serait bien en peine de choisir entre des tarifs…