Les salariés plus productifs dans les bâtiments verts (étude)

Print Friendly, PDF & Email

batvertLes bâtiments verts vont devenir la norme d’ici à quelques années, mais ils restent chers à construire. Comment rentabiliser ce surcoût ? Des chercheurs de l’université de San Diego, en Californie, ont trouvé une piste intéressante : selon eux, les salariés travaillant dans des bâtiments performants sur le plan énergétique et environnemental seraient tout simplement plus productifs que les autres.

Ils ont évalué 154 bâtiments respectant les normes LEED ou le label Energy Star, les plus en pointe sur le sujet aux Etats-Unis. Sur les 534 sociétés occupant les locaux, 54,5% estiment que leurs salariés sont plus productifs. Preuve à l’appui : 45% d’entre elles observent une diminution du nombre de jours d’arrêt maladie (2,88 jours en moins, en moyenne) depuis qu’elles occupent ces locaux. Résultat : la productivité moyenne augmente de 4,88%, selon l’estimation des chercheurs.

Comment expliquer ces surprenants résultats ? Essentiellement par la lumière naturelle, la qualité de l’air et de la ventilation. Leur impact agit directement sur la santé et le moral des troupes, selon l’étude.

Et ce n’est pas tout ! Les bâtiments verts auraient d’autres effets bénéfiques sur le personnel : ils faciliteraient le recrutement, diminueraient le turnover et rendraient les relations avec les clients plus efficaces.

Malgré tous ces bienfaits, les entreprises interrogées affirment qu’elles ne sont pas prêtes à payer plus cher pour des locaux dans des bâtiments verts. Mais selon les auteurs de l’étude, cette posture devrait évoluer quand les employeurs auront vraiment pris conscience du gain de productivité engendré sur le long terme.