Indicateur boursier GREEN EUROPE : +0,56% du 13 au 19 novembre

Print Friendly, PDF & Email

Notre indicateur de 38 valeurs de l’environnement GREEN EUROPE * affiche une légère hausse de 0,56% cette semaine (cotations arrêtées le 19 novembre au soir) grâce aux valeurs solaires allemandes, alors que le CAC 40 abandonne 1,36% sur la période.

Par Sabine Burlot, analyste pour GreenUnivers

indicateur-boursier-historique-19-11-2009indicateur-boursier-60j-19-11-2009

Un constat surprenant alors que touchés par la crise et la concurrence asiatique grandissante, les groupes annoncent les uns après les autres des résultats trimestriels en baisse. Après Q-CELLS la semaine dernière, le fabricant de structures photovoltaïques CONERGY a enregistré un recul de 41% de ses ventes au troisième trimestre.

PHOENIX SOLAR a quant à lui annoncé un CA de 89,7 M€ au 3ème trimestre 2009 (contre 149,8 M€ au 3ème trimestre 2008). Son résultat imposable (EBIT) s’est établi à 3 M€ (contre 17,6 M€ l’an passé). L’intégrateur de systèmes indique que ses ventes devraient toutefois s’accélérer au 4ème trimestre et lui permettre d’atteindre un CA de 430 à 480 M€ sur l’année. Précisons que Goldman Sachs a réduit son objectif de cours de 11% à 55€. Au cours actuel de 34,5€ la marge reste attrayante !

Les fabricants de cellules à couches minces en vedette

D’autres européens  tirent leur épingle d’un  jeu où les gagnants sont pour l’instant ceux qui ont fait le choix de la chine comme EVERGREEN ou ont choisi de changer de technologie, délaissant le silicium pour se tourner vers les « couches minces » au cycle de production plus court comme l’américain FIRST SOLAR. Le leader mondial des onduleurs SMA SOLAR TECHNOLOGY est l’un de ces européens. Il enregistre une progression de ses ventes de 38% à 312,4M€ au 3ème trimestre 2009, correspondant à 1,2 GW en terme de puissance livrée. Ce qui amène la société à revoir à la hausse ses prévisions sur l’année, à 850-900 M€. Elle les avait déjà relevées à 810 M€ il y a à peine un mois !

Ralentissement dans l’éolien

Le secteur éolien n’a pas été non plus épargné par le ralentissement des projets. Le fabricant d’éoliennes GAMESA accuse également le coup avec une chute de 21 % de son résultat opérationnel sur les neuf premiers mois. Une baisse liée aux incertitudes sur la régulation du marché espagnol et l’actuelle faiblesse de la reprise américaine. Néanmoins, la confiance demeure. Au vue des commandes passées jusqu’au 30 septembre, le groupe prévoit un redémarrage de l’activité dès le quatrième trimestre 2009. GAMESA n’a pas été particulièrement pénalisé n’enregistrant qu’une baisse de 0,29% de son titre cette semaine.

* Pour connaître la méthodologie de l’indicateur, cliquer ici.