Ne dites plus corde à linge, mais séchoir éolien

Print Friendly, PDF & Email

cordePour éviter de gaspiller l’énergie, quoi de plus économe qu’une corde à linge pour sécher sa lessive ?  Le système a sans conteste l’avantage sur un séchoir électrique.

Aussi, au nom de l’environnement, Linda Puller, sénatrice démocrate de Virginie, a déposé un projet de loi devant le Parlement de l’Etat américain pour interdire aux collectivités et associations de quartiers ou résidences privées d’interdire les « systèmes de séchage éolien », autrement dit les cordes à linge, a-t-elle expliqué au New York Times.

L’interdiction de mettre son linge à sécher dehors, un spectacle considéré comme un signe de pauvreté qui diminue la valeur des logements alentour, est devenue de plus en plus courante aux Etats-Unis, d’autant plus avec la crise immobilière qui rend bien plus difficile de vendre sa maison.

A tel point que, l’an dernier, plusieurs Etats américains ont passé des lois pour défendre « le droit de séchage », dont le Colorado, Hawaii, le Maine et le Vermont, rapporte le New York Times. Un séchoir à linge électrique peut représenter 6% de la consommation électrique d’un foyer.

Article précédentCoût comparé des énergies : un calculateur complexe pour une question complexe
Article suivantCes éoliennes qui produisent de l’eau

2 COMMENTS

  1. Pour moi la corde à linge fait partie de la qualité de ma vie. C’est un peu un luxe : le luxe de vivre à la campagne ou avec suffisament d’espace autour de soi pour pouvoir accrocher son linge dehors.
    Quand ma fille vient chez moi, elle se régale à l’idée d’y apporter son linge à laver pour y sniffer l’odeur du soleil quand il sera sec.
    La corde à linge, c’est aussi l’attention au temps qu’il fait et au temps qu’il va faire : un autre luxe dont je me réjouis également.

  2. Bonjour,

    Ah oui, c’est clair que voir du linge étendu c’est un signe de pauvreté!!! Que dirait grand mère et grand père en lisant cela. Eux qui ont su s’adapter à la nature sans pour autant la déformer. Qui laissé sécher leur linge à l’air libre, parfois la nuit par pleine lune pour le faire blanchir!

    Dès fois, je ne comprends plus ce que l’on fait!! Peut être n’ai je pas la vision américaine en tête, mais pour ma part, je ne vois pas cela comme un signe de pauvreté d’étendre son linge à l’air libre. Cette sénatrice a surement de bonne raison, mais j’ai un peu de mal à les comprendre surtout dans l’ère actuelle de changement climatique.

    Si cela représente 6% de la consommation d’un foyer, cela fait aussi 6% de production d’électricité évité. Je sais c’est un peu réducteur, mais tout cela mis bout à bout, ça fait beaucoup. Les grandes révolutions c’est super, elles sont visibles mais peu de monde peut intervenir dans celle-ci, alors qu’il y a une multitude de petites révolutions et là pour le coup nous en sommes acteur au quotidien.

    Quelques exemples :
    – sur la route, dans un trafic dense, au lieu de coller au cul la voiture devant en accélérant et freinant fortement, laissé de la place et adopter une conduite souple, votre consommation n’en sera que réduite et vous serez par la même occasion plus détendu.
    – dans la cuisine, quand vous faites bouillir de l’eau, mettez un couvercle, vous usez moins d’énergie et vous gagnez du temps, si possible utiliser une cocotte minute ou au cuiseur vapeur, ça garde plus de vitamine.
    – préférez la douche au bain, plus économe en eau
    – ne monter pas le chauffage pour un rien, surtout si vous vous promenez en tee shirt et short, mettez un jean et un pull, vous ferez c’est 10 fois plus efficace et rapide.
    Il y en aurai plein d’autre comme ça des exemples, il suffit de réfléchir un peu et d’être créatifs, vous pouvez aussi vous inspirer de vos grands parents, qui bien souvent font des choses de manière naturelle qui sont bonne.

    Sur ces bonnes paroles, je vous laisse réfléchir…et surtout agir!!

    A bientot.

Comments are closed.