Exclusif : plus de 2,5 milliards d’euros de deals dans les cleantech au 3e trimestre 2009

Print Friendly, PDF & Email

Note « Top 10 » comprend ainsi une émission d’actions du leader chinois du silicium pour cellules solaires GCL-Poly,  une spectaculaire introduction en Bourse du fabricant américain de batteries pour voitures électriques A123 Systems et une émission du fabricant américain de lampes à basse consommation Cree.

Autres stars, les plus grands opérateurs américains de l’éolien, dont Everpower, racheté par le fonds britannique Terra Firma, et Horizon Wind Energy, la filiale éolienne américaine du géant portugais des énergies renouvelables EDP Renovaveis, largement refinancée par un fonds américain.

En outsider, le géant pétrolier Exxon Mobil, qui veut montrer son intérêt pour les biocarburants et injecte des fonds dans le spécialiste américain des biocarburants à base d’algues, Synthetic Genomics.

Et puis, les habitués de notre baromètre continuent à rafler des financements : le fabricant américain de panneaux solaires tubulaires Solyndra et le constructeur de voitures électriques Tesla. En dernière place, le pionnier de la gestion intelligente des réseaux électriques aux Etats-Unis, EnerNOC, qui lève des fonds en Bourse.

D’autres levées de fonds, pas assez élevées pour figurer au palmarès, sont pourtant révélatrices d’un dynamisme accru : les 60 millions de dollars récoltés par le spécialiste des fenêtres isolantes Serious Materials, les 32 millions reçus par le fabricant de compteurs intelligents eMeter, les 75 millions glanés par Suniva (cellules solaires en silicium) et un mystérieux constructeur de voitures propres, V-Vehicles, fort de 62 millions, en partie versés par Google.

Percée des Asiatiques

Les fonds américains sont les plus gros bailleurs de fonds, mais des asiatiques s’intéressent aux groupes américains. L’installateur Borrego a décroché 30 millions d’un investisseur taïwanais, et le grand groupe sud-coréen de construction navale et d’ingénierie maritime Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering a racheté le fabricant américain de turbines DeWind.

Plus rarement, des Occidentaux investissent en Aise, comme Waste Management, le géant américain des déchets, entré sur le marché chinois de la transformation des déchets en énergie en rachetant 40%  de Shanghai Environment Group, filiale du groupe public Shanghai Chengtou. En revanche, les Européens sont restés en retrait des très gros deals.

Et puis, si nous avions inclus les financements publics, ce trimestre plierait sous la manne : les quelque 4 milliards déjà offerts par le gouvernement Obama, qui doit encore en distribuer 25 autres milliards, sans oublier les milliards promis aux cleantech par les gouvernements chinois, sud-coréen et européens dans le cadre de leur plans de relance. Des sommes qui ont servi de levier aux investisseurs : trois des plus grosses levées de fonds américaines, Tesla, A123 Systems net Solyndra, ont été réalisées juste après l’attribution de grosses subventions par le gouvernement.

Lire la suite du baromètre