Moins de CO2 = plus de croissance

Print Friendly, PDF & Email

Copenhague15Réduire les émissions de CO2 de la planète pourraient permettre d’accroître le PIB mondial, selon un nouveau rapport de l’ONG Climate Group, présenté hier par l’ancien Premier Ministre britannique Tony Blair. Cette conclusion est nettement plus optimiste que le rapport Stern, selon lequel la réduction des émissions coûterait 1% du PIB mondial par an d’ici à 2050.

Ce rapport vient d’être publié alors qu’une centaine de chefs d’Etat se retrouvent aujourd’hui à New York dans le cadre de l’assemblée générale de l’ONU. Ils vont tenter de sortir de l’ornière les négociations qui piétinent à 70 jours du sommet de Copenhague, où doit être décidé un accord faisant suite au protocole de Kyoto.

Selon le rapport du Climate Group, la lutte contre le réchauffement climatique pourrait créer 20 millions de nouveaux emplois d’ici à 2020 à condition que l’effort soit mondial. Le document appelle à une mobilisation mondiale, car elle serait plus bénéfique pour l’économie. Exemple à l’appui : si l’Union européenne est seule à s’engager à réduire ses émissions de 30% d’ici à 2020, le prix du CO2 atteint 65 dollars la tonne. Mais si les Etats-Unis s’engagent aussi, le prix tombe à 28 dollars la tonne, et même à 4 dollars la tonne en cas d’accord mondial.

Accéder au rapport en cliquant ici.