Saint-Gobain grimpe encore dans le solaire

Print Friendly, PDF & Email

couches mincesNouvelle accélération du spécialiste français du verre dans le solaire : il reprend la participation de Shell dans Avancis (pour un montant non dévoilé), une société allemande spécialisée dans la fabrication de modules photovoltaïques à couches minces utilisant la technologie CIS (cuivre, indium, selenium).

Shell et Saint-Gobain avaient cofondé Avancis à 50/50 en 2008 et investi ensemble 65 millions d’euros pour la conception d’une première usine, à Torgau, dans le Land de Saxe, en Allemagne, qui cible le marché européen. D’autres usines devaient voir le jour dans la région dans les prochaines années. Shell a décidé récemment de se retirer des énergies renouvelables (éolien, solaire) pour se concentrer sur les biocarburants, dont il espère une meilleure rentabilité.

Lors de la création de ce premier site, Avancis avait comme objectif de produire 165 000 modules par an, soit 20 MW, l’équivalent des besoins annuels en électricité de 6 000 foyers. Autre objectif : réduire le temps de fabrication d’un module solaire, de 5 heures initialement à 3 heures. Le site emploie aujourd’hui près de 150 salariés et vise, à terme, un effectif de 350 salariés.

La technologie CIS permet d’obtenir un rendement assez élevé (autour de 11% industriellement, jusqu’à 20% en laboratoire, selon Saint-Gobain), en particulier en cas de faible luminosité.

Avancis va rejoindre la nouvelle branche du groupe qui réunit toutes les activités dans le solaire, Saint-Gobain Solar, qui commercialise aussi des toits et façades solaires.

Objectif : 2 milliards d’euros de CA dans le solaire en 2014

Saint-Gobain affiche des ambitions fortes dans le solaire et est présent sur plusieurs technologies : il a mis en service, début juillet, à Covilis, au Portugal, le plus gros site de production de miroirs paraboliques pour les centrales solaires thermiques du monde, avec une capacité de plus de 2 millions de m2 de miroirs par an.

Le groupe vise 30% du marché des concentrateurs solaires en 2010 et un chiffre d’affaires global dans la solaire de plus de 2 milliards d’euros d’ici à 2014, contre seulement 150 millions en 2008. A elle seule, Avancis pourrait réaliser près de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013.

Via son département Nova External Venturing créé en 2006, le groupe soutient également des start up dans les secteurs de l’habitat, l’énergie et l’environnement en leur proposant des accords technologiques, commerciaux ou en entrant dans leur capital. Il organise notamment un concours annuel pour récompenser des jeunes pousses européennes, les prix de la dernière édition ont été remis en juin dernier.