Pari gagné pour Toshiba qui devient constructeur de centrales solaires

Print Friendly, PDF & Email

Toshiba avait annoncé début janvier qu’il voulait devenir installateur de centrales solaires. Son pari est devenu réalité : il vient de remporter un contrat avec  la compagnie japonaise d’électricité Chubu Electric Power pour construire sa toute première centrale solaire, une centrale de 7,5 MW, une grande taille pour un premier essai.

Le groupe japonais la construira de A à Z, de la fourniture des panneaux photovoltaïques, qu’il achètera à un sous-traitant, jusqu’à leur installation. Elle sera installée à Taketoyo, dans le centre du Japon, et devra entrer en service en 2011.

En janvier dernier, Toshiba avait créé une nouvelle entité dédié au solaire, baptisée Photovoltaic Systems Division, pour construire de telles centrales, en expliquant qu’il prévoyait un boom du marché des centrales solaires de 24,4 milliards de dollars par an d’ici 2015. Le groupe affiche de grandes ambitions : il compte s’emparer à cette date de 10% du marché mondial et en tirer un chiffre d’affaires de 200 milliards de yens (2 milliards de dollars) en 2015.

Construire une centrale solaire ne devrait pas poser de problèmes à Toshiba, qui a déjà une activité d’installateur de grosses centrales thermiques et nucléaires.

Dans les énergies renouvelables, le groupe s’est gardé de se lancer dans la production de cellules et panneaux solaires, comme l’ont fait tant de groupes électroniques comme Sharp ou Sanyo, maintenant victimes d’une surproduction qui fait s’effondrer les prix et les marges. En revanche Toshiba mise aussi sur un autre atout : une activité de batteries lithium-ion baptisées SCiB.