Grande ambition pour le producteur de panneaux solaires “organiques” Konarka. (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Le producteur américain a ouvert une usine qui pourra produire 1 GW par an d’ici 2010. Ses cellules solaires utilisent des matériaux à base de carbone, moins coûteux que les minéraux comme le cuivre, le cadmium ou le silicium, et qui peuvent être utilisés sur des supports flexibles pour une utilisation dans des appareils portables, par exemple. Mais le rendement des PV organiques est inférieur — de 5% seulement contre 10% pour les cellules à couche mince en CIGS ou 20% pour des panneaux en silicium classiques.

Konarka vise lui 10%, voire 15%, de rendement à terme. Parmi ses concurrents dans les PV organiques figurent Dyesol, Heliatek et G24 Innovations. Jusqu’ici Konarka (dont le directeur scientifique est un Nobel de chimie) a reçu plus de 100 millions de dollars de financements.