Deals du 17 au 24 août 2009: semaine allemande et solaire

Print Friendly, PDF & Email

allemagneAllemagne, solaire et voitures électriques sont les stars de notre revue des deals mondiaux dans les cleantech cette semaine.

Sans doute parce que son coût diminue, mais pas les subventions dont il bénéficie, le solaire convainc de plus en plus un peu partout, avec une mention spéciale pour l’Allemagne qui reprend un certain leadership mondial.

L’Allemagne inaugure l’une des plus grandes centrales centrales solaires mondiales et le groupe allemand Solar Millennium dévoile ses ambitions de leader dans le thermique aux Etats-Unis. Mais les Français eux aussi se bousculent pour poser des panneaux ...

sur leur toit et bombardent EDF de demandes de raccordement, First Solar lance un énième énorme projet en Californie, et deux autres sont en construction en Chine. Même la Russie se met à construire des panneaux.

De nouveaux industriels veulent en profiter : DuPont, qui investit dans la production de revêtements de panneaux photovoltaïques, ou encore Toshiba qui devient constructeur de centrales solaires. L’éolien, un peu en profil bas cette semaine avec des résultats trimestriels en baisse pour Vestas et Suzlon, voit quand même éclore des projets en France (par l’italien Enel) et en Turquie.

La date d’arrivée des voitures électriques se fait de plus en plus proche : Renault accélère ses projets au Danemark et en Israël, l’Allemagne veut un million de voitures électriques et se dit prête à en subventionner l’achat, ce qui devrait profiter en premier lieu à Daimler, qui promet sa Fortwo sur les routes allemandes pour 2009. Et gare au chinois BYD, sur les starting-blocks pour en vendre aux Etats-Unis dès l’an prochain (merci Warren Buffett) puis en Europe.

Autre vedette de la semaine, le smartgrid aux Etats-Unis, poussé par les subventions fédérales, comme en témoigne la levée de fonds de GridNet et les ambitions dans le secteur de Lockheed Martin.

C’est encore en Allemagne – décidément – que s’installe un un site expérimental de séparation de CO2, alors que l’Australie reste divisée sur la mise en place d’un marché du carbone.

Les financiers américains restent convaincus, avec de nouveaux gros fonds qui parient sur le green business : GSIP, qui mise sur les valeurs de deux indices boursiers « verts » et NGP Energy qui devient un acteur majeur avec son second fonds « vert ».

Dans le secteur, même les médias ont le sourire ! Notre confrère américain Greentech Media a lui aussi levé des fonds.

Le détail par rubriques, ci-dessous:

  • Solaire
  • Eolien
  • Matériaux
  • Transports
  • Energie marine
  • Biomasse
  • Hydrogène
  • Smartgrid
  • Carbone
  • Fonds
  • Médias