Alliance US-Chine pour des techniques de captage du CO2

Print Friendly, PDF & Email

co2-captageLa compagnie d’électricité Duke Energy, la troisième plus grosse des Etats-Unis, a passé un accord de principe (MOU) à long terme avec le chinois China Huaneng Group, le plus gros fournisseur d’électricité en Chine, pour s’entraider sur le développement des technologies de centrales à charbon moins émettrices de CO2, en particulier des techniques de captage et séquestration du CO2.

Duke Energy prévoit de consacrer 121 millions de dollars à des recherches sur des techniques de captage du CO2 capables de séquestrer 60% des émissions d’une centrale, après avoir déjà dépensé 17 millions pour installer un système de captage dans une centrale de l’Indiana. Le groupe chinois va, lui, mettre en place son deuxième projet pilote de captage du CO2 fin 2009, à Shanghai, après avoir construit le premier pilote du genre en Chine, à Pékin. Il prévoit aussi de construire à Tianjin pour 2011 une centrale à charbon équipée de ces techniques et qui serait la plus « propre » de Chine.

L’agence Internationale de l’Energie estime que ces technologies pourraient d’ici 2050 représenter 15% des réductions de CO2 nécessaires pour limiter le réchauffement climatique, mais ces techniques très coûteuses ne sont pas encore au point.

La Chine tire 80% de son électricité de centrales à charbon. A eux deux, la Chine et les Etats-Unis, les deux plus gros émetteurs mondiaux, sont responsables de 40% des émissions mondiales de CO2.