Un dirigeable solaire au Bourget

Print Friendly, PDF & Email

nepheliosAu milieu des avions de chasse et des gros porteurs commerciaux, c’est un aéronef très spécial qui est présenté à partir d’aujourd’hui au salon du Bourget. Le « Nephelios » est le premier dirigeable à énergie solaire du monde, selon ses promoteurs, des étudiants de l’Insa Lyon (Institut national des sciences appliquées) qui ont développé ce projet dans le cadre de leurs études d’ingénieur.

Le Nephelios a nécessité un an et demi de travail pour une équipe d’une trentaine d’étudiants et un budget de 150 000 euros. Il mesure 7 mètres de haut et pèse 350 kilos. Il utilise l’énergie solaire captée par des panneaux flexibles installés sur la partie supérieure de son enveloppe. Cette énergie solaire alimente un moteur électrique située derrière la nacelle de pilotage, qui est équipée de deux hélices bipales. De l’hélium est cependant prévu à bord, pour le décollage et contre d’éventuelles avaries.

Les promoteurs espèrent que ce dirigeable aura un avenir industriel, en permettant de déplacer des charges lourdes et volumineuses (turbines, pièces d’avion…)

En attendant, ce prototype doit d’abord faire son baptême de l’air. Un siècle tout juste après la traversée de la manche par Louis Blériot, il devrait accomplir le même trajet durant l’été. Les commandes seront confiées à un ancien élève de l’Insa Lyon titulaire d’un brevet ULM-5 habitué aux montgolfières.