Sun’R collecte plus de 11 millions d’euros

Print Friendly, PDF & Email

sunrNouvelle levée de fonds pour une jeune pousse du solaire : Sun’R, l’une des nombreuses start up françaises sur le marché du photovoltaïque, vient à son tour de profiter des dispositifs de la loi Tepa sur l’ISF pour lever 11,3 millions d’euros. Elle a collecté 10,3 millions via une holding ad hoc baptisée Sun’R Invest 2, et 1 million via une autre structure, Sun’R Investissement 2009.

Ces sommes vont être réinvesties de manière majoritaire dans douze PME de production de photovoltaïque qui développeront plusieurs dizaines de centrales solaires, intégrées pour la plupart à des bâtiments industriels, agricoles et commerciaux, dans plusieurs départements du sud de la France, dont le Tarn, l’Ardèche, la Drôme ou les Landes. Elles devraient représenter plus de 10 MWc de puissance installée, selon la société. Les mises en chantier doivent démarrer dès cet été.

Sun’R est une jeune entreprise indépendante parisienne fondée en 2007 par des ingénieurs et présidée par Antoine Nogier, qui a déjà fondé un cabinet d’études et de conseil dans le domaine des énergies renouvelables, revendu en 2006 au groupe italien Enel.

L’entreprise est positionnée sur le développement, l’exploitation et la maintenance des centrales. Elle a déjà des centrales en chantier dont elle annonce la mise en service dans les prochaines semaines.

Sur le marché français du photovoltaïque en plein essor, d’autres jeunes sociétés viennent de lever des fonds, comme Evasol (spécialisée sur le marché des particuliers) ou Strategeco Solar.

La collecte ISF profite tout pzrticulièrement au développement des entreprises du solaire, et plus globalement des énergies renouvelables. Le fonds de capital risque 123Venture a réalisé plus de 28 millions d’euros d’investissement dans le secteur grâce aux sommes récoltées via ce dispositif. Et dans le domaine des certificats d’économie d’énergie, CertiNergy, vient également de lever 600 000 euros auprès de fonds ISF.