L’usine solaire de Qimonda trouve preneur

Print Friendly, PDF & Email

qimonda_porto_portugal_150dpi_100Rachat de la très vaste usine portugaise de cellules solaires du groupe allemand Qimonda : un consortium de groupes portugais, réunissant la compagnie d’électricité Energias de Portugal, le conglomérat Visabeira, le groupe de BTP DST, ainsi que les banques BES et Millennium, avec la banque angolaise BPA, va racheter 51% de l’usine de production de cellules photovoltaïques de Qimonda au Portugal, Itarion, alors que la société Centrosolar en garderait 49%, a annoncé Centrosolar

C’est un sauvetage magistral pour cette  usine, qui doit démarrer début 2010  avec une capacité de production de 100 MW, que l’arrivée des nouveaux investisseurs devrait permettre d’accroître. Située à Vila do Conde, au nord du pays, ce sera la toute première grande usine de cellules solaires du Portugal. C’est une bonne nouvelle pour sa maison-mère, le groupe allemand de puces informatiques Qimonda, en cessation de paiement depuis janvier et qui cherchait désespérément des repreneurs pour tout ou partie de ses activités. En mars, Qimonda Portugal avait suspendu sa production et licencié la moitié de ses 1.600 salariés.