Deals du 22 au 29 juin 2009: Chine et Espagne misent gros dans le solaire

Print Friendly, PDF & Email

Bâtiment vert

France

Promesses tenues pour le bâtiment basse consommation : plus de 250 projets démonstrateurs ont été sélectionnés dans le cadre du programme de recherche et d’expérimentations sur l’énergie dans le bâtiment (Prebat) depuis 2006, selon un bilan dressé par l’Ademe. Ce qui représente près de 550 bâtiments ou maisons (et 2 200 logements) et 105 bâtiments tertiaires. Les objectifs semblent atteints puisque le coût médian de construction des bâtiments neufs s’établit à 1 450 euros HT/m2, 15% de plus que le coût moyen de la construction. Et pour près de la moitié des bâtiments, les surcoûts sont inférieurs à 15%. Selon l’Ademe, les surcoûts pourraient être réduits de 5% et amortis en 10 ou 15 ans grâce aux économies sur la facture d’énergie (au coût actuel de l’énergie). Ces bâtiments démonstrateurs doivent permettre d’identifier et de diffuser les meilleures solutions techniques.

Lancement du « green rating » : Bureau Véritas et quatre spécialistes de l’investissement immobilier (AEW Europe, Axa Reim, GE Real Estate et ING Real Estate) ont mis au point un outil pour mesurer la performance environnementale d’un bâtiment – dans un premier temps les bâtiments tertiaires. Ce « green rating » intègre des indicateurs dans six domaines : l’énergie, le carbone, l’eau, les déchets, le bien-être et les transports, en tenant compte des performances du bâtiment et de l’usage de l’occupant. La méthodologie a été testée sur 15 sites pilotes en France, Allemagne, Espagne et Grande-Bretagne. Au moins 120 bâtiments devraient audités selon cette méthode dans le cours de l’année en Europe.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
Article précédentREC se renfloue mais au rabais
Article suivantGrand projet éolien en Suisse (Premium)

Comments are closed.