General Electric accélère dans les cleantech

Print Friendly, PDF & Email

General Electric (GE) mise de plus en plus sur les cleantech. Le géant américain, qui fabrique notamment des éoliennes, des batteries électriques et des lampes à basse consommation, compte investir 1,5 milliard de dollars par an dans la recherche dans les cleantech jusqu’en 2010, selon son rapport annuel sur ses activités dans ce secteur, baptisées « Ecomagination ». Il veut atteindre un chiffre d’affaires de 25 milliards de dollars en 2009 dans ce domaine, contre 17 milliards en 2008 (+48%) sur un chiffre d’affaires global de 183 milliards de dollars. En 2004, ce secteur ne pesait que 6 milliards dans son chiffre d’affaires.

L’an dernie, GE a dépensé  4 milliards de dollars dans les cleantech. Il estime que les divers plans de relance gouvernementaux dans le monde vont créer une demande sur ces marchés de 400 milliards de dollars, notamment en éoliennes et panneaux solaires. Le groupe a aussi déclaré avoir réduit de 13% ses émissions de gaz à effet de serre, à 6,49 millions de tonnes.

Il vient par ailleurs d’annoncer la construction d’une usine de batteries électriques pour l’industrie lourde et les locomotives dans l’Etat de New York et participe à un vaste projet de smartgrid en Floride.