Deals du 30 mars au 6 avril 2009: fort vent du nord

Print Friendly, PDF & Email

Pouvoirs publics, gouvernements

France: la Caisse des Dépôts va investir 30 millions d’euros pour soutenir des plates-formes partenariales public/privé de recherche et d’innovation dans les éco-activités, dans le cadre d’une convention passée avec le ministère de l’Ecologie. Elle a déjà prévu d’investir 50 millions par an dans des sociétés des énergies renouvelables et 1,3 million d’euros pour 15 programmes d’éco-quartiers.

Chine: investissements massifs. Pékin a annoncé des investissements de plus de 3 milliards de dollars dans des projets pilote, notamment dans le solaire photovoltaïque. Le ministère des Sciences et Technologies va fournir 1,5 à 3 milliards de dollars, après avoir sélectionné des projets parmi 1.200 dossiers, et espère que ces initiatives réduiront les émissions de carbone de 36 millions de tonnes, et réduira la consommation de charbon de 8 millions de tonnes. Pékin a décidé de consacrer environ 10% de son plan de relance de 585 milliards aux cleantech. C’est un nouvelle aide après la décision du ministère des Finances d’accorder des subventions de 20 yuan par watt pour les installations solaires (de plus de 50 kw)

GB: très critiqué par les producteurs d’énergies renouvelables depuis quelques semaines, le gouvernement britannique accroît les aides aux projets éoliens offshore, à l’énergie marine et à certains sites expérimentaux de biomasse via une réforme des subventions. Depuis le 1er avril, la valeur des certificats auquel donne droit la production d’électricité renouvelable a augmenté (1,5 certificat pour chaque MWh produit par une ferme éolienne offshore par exemple, 2 certificats par MWh pour l’énergie des vagues). Le gouvernement prévoit aussi un nouveau soutien de 10 millions de livres (11 millions d’euros) pour accélérer l’innovation sur les turbines géantes pour les parcs éoliens offshore via le fonds public Environmental transformation Fund.

UE: la Commission européenne débloque 15 millions d’euros pour encourager les villes à investir dans les énergies renouvelables. Ces fonds sont notamment destinés aux villes adhérentes de la « Convention des maires », qui  se sont engagées à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % d’ici à 2020.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Article précédentEn 2011, des Renault ou Nissan électriques rouleront en Irlande
Article suivantEn France, les industries lourdes ont réduit de 3,9% leurs émissions de CO2 en 2008

1 COMMENT

Comments are closed.