Peugeot vendra en Europe une voiture électrique fabriquée par Mitsubishi

Print Friendly, PDF & Email

imievPour intégrer le club naissant des vendeurs de voitures électriques, PSA Peugeot Citroën s’est allié au japonais Mitsubishi Motors, déjà son partenaire dans diverses joint-ventures. Ils lanceront ensemble  une voiture électrique en Europe fin 2010, construite par Mitsubishi sur le modèle de sa voiture électrique déjà existante la i-MiEV. Elle sera vendue sous la marque Peugeot, qui s’épargne ainsi les coûts de développement.

L’iMiev, rechargeable sur prise secteur et équipée d’une batterie lithium-ion, est déjà en test au Japon et sera testée à Hong Kong fin 2009, notamment pour évaluer les besoins en stations de recharge.

Son rival Renault-Nissan, accélère ses projets électriques dans son pays de prédilection dans ce domaine, le Portugal : également lundi, Nissan Motor a conclu un accord avec le gouvernement portugais pour étudier un investissement de 300 à 400 millions d’euros dans une usine de batteries lithium-ion, avec une capacité de production de 50.000 unités par an.

C’est une nouvelle étape après la lettre d’intention que l’alliance Renault-Nissan avait signé avec Lisbonne en octobre dernier pour installer 1.300 stations de recharge dans le pays d’ici fin 2011 et commencer à y vendre des voitures électriques début 2011. Selon le ministre portugais de l’Economie, Manuel Pinho, le Portugal financera en partie le projet via les compagnies où il détient une participation comme EDP, Galp et REN.

Nissan dit vouloir  aussi installer d’autres usines de batteries aux Etats-Unis, en Europe et en Chine, en plus de celle qu’il a commencé à construire au Japon.

Renault-Nissan avance aussi ses pions en Grande-Bretagne : fin février, il s’est allié avec le britannique Greentomatocars (location de véhicules hybrides) pour développer une flotte de taxis électriques à Londres. Il s’est aussi allié à la société britannique Elektromotive pour développer des réseaux de station de recharge pour véhicules électriques dans les villes. Elektromotive a déjà installé 40 sites de recharge dans Londres et dans 40 autres villes dans le monde.

Renault-Nissan mène aussi d’autres projets de véhicules électriques en Israël, au Portugal, à Monaco ou aux Etats-Unis, y compris avec Better Place.

Selon l’institut PricewaterhouseCoopers Automotive, la production mondiale de véhicules électriques pourrait atteindre 1,5 million d’exemplaires en 2020.

Déjà concurrencés par les constructeurs chinois et indien (notamment avec la Reva, un petit modèle indien de faible puissance, avec de grandes ambitions), les grands constructeurs prévoient quasiment tous de sortir des modèles de voitures électriques l’an prochain, notamment General Motors avec sa Chevrolet Volt. Et des constructeurs indépendants se sont déjà lancés sur des séries limitées, comme le californien Tesla avec sa voiture de sport électrique de luxe Roadster, vendue depuis un an, ou la City du groupe norvégien Think.