Malgré la crise, Vestas investit massivement

Print Friendly, PDF & Email

vestasMalgré les difficultés à financer les grands projets, le leader mondial de la fabrication d’éoliennes reste optimiste. Il veut accélérer son développement en France et investit dans le monde entier, et notamment en Chine.

Dans l’Hexagone, Vestas, qui est implanté depuis 2002 à Montpellier (Hérault) et compte sept centres de maintenance et 160 salariés, ouvre un bureau à Paris.

En 2008, Vestas a réalisé 228 millions d’euros de chiffre d’affaires en France et a quasiment doublé sa puissance délivrée, atteignant 735 MW de puissance totale avec 407 éoliennes à la fin de l’année.

La France est le quatrième marché européen en matière de capacité de production éolienne. Elle a installé 950 MW de nouvelles capacités en 2008 (+ 37%) pour atteindre 3 404 MW au total, mais elle reste loin derrière l’Allemagne et l’Espagne, les deux leaders du Vieux Continent.

Ella a un fort potentiel de développement, selon Vestas, malgré les oppositions à des projets éoliens au nom de la protection des paysages, comme récemment en Meurthe-et-Moselle.

Au niveau mondial, l’éolien traverse actuellement une période difficile : selon une étude de New Energy Finance, 10 à 15% des projets européens seront impactés par la crise financière. Une centaine d’entre eux pourraient être reportés ou même annulés, faute de trouver les financements nécessaires.