La crise, une opportunité pour le développement durable ?

Print Friendly, PDF & Email

federePour plus des deux tiers des dirigeants français (69%), la crise économique et financière va renforcer les actions des entreprises en matière de développement durable, selon un sondage (*) réalisé par l’Ifop pour La Poste à l’occasion de la conférence Federe 2009 organisée par Les Echos. Un optimisme surprenant, qui s’explique peut-être par le fait que sur les 200 dirigeants français interrogés, les deux tiers sont en charge du développement durable…

Plus l’entreprise est grande, plus l’optimisme règne : 88% des dirigeants de groupes de plus de 5 000 salariés s’attendent à un impact favorable de la crise sur le développement durable, contre seulement 62% dans les sociétés de moins de 1 000 salariés.

Dans leur propre entreprise, 63% des sondés affirment que la crise les conduit à renforcer les actions de développement durable, dont 17% de manière importante. Seuls 32% réduisent la voilure.

Autre enseignement intéressant, l’évolution de la réglementation est, de loin (pour 83% des dirigeants interrogés) le premier moyen de pression pour inviter les entreprises à agir. Le Grenelle de l’environnement devrait ainsi avoir un impact important sur les plans d’action des groupes : les trois quarts des dirigeants envisagent des actions pour réduire la consommation d’énergie de leurs bâtiments.

Le deuxième moyen de pression est le risque d’image (pour 54%). L’amélioration de l’image est d’ailleurs aussi le premier bénéfice escompté (par 91% des sondés), devant le développement de l’innovation (89%).

Parmi les domaines d’action prioritaires, le traitement et le recyclage des déchets arrive en tête devant la réduction des dépenses en tête devant la réduction des dépenses d’énergie.

Pour accéder à la synthèse de l’étude, cliquer ici.

(*) Sondage réalisé par l’Ifop du 17 février au 4 mars 2009 auprès de 200 dirigeants des entreprises françaises de l’industrie et des services.

Article précédentATP, encore un fonds de pension européen fan des cleantech
Article suivantL’Ariège abritera la plus grande centrale solaire de France

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    je suis actuellement salarié de l’entreprise SRE FLORIOT et aimerais beaucoup leur proposer de développer le bâtiment durable au sein de l’entreprise. Cet entreprise compte seulement 300 salariés et je ne sais pas comment aborder le sujet (point de vue administratif, financier…)
    Pourrier vous me donner des conseils.
    Merci d’avance, veuillez agréer, mesdames, messieurs, l’ expréssion de mes salutations distingué.

Comments are closed.