Deals du 9 au 16 mars 2009: l’Europe du Nord en tête de file

Print Friendly, PDF & Email

Solaire

Total et GDF Suez vont construire ensemble une usine de wafers de silicium, dans la région de Carling en Moselle. L’investissement est estimé à 70 millions d’euros. Les deux groupes sont déjà associés dans le solaire via leur filiale commune Photovoltech, fabricant de cellules photovoltaïques en silicium cristallin, basée à Tirlemont (Belgique). Lire notre article Total et GDF Suez vont construire une usine de plaquettes de silicium en France.

Gros coup pour NorSun, gros fabricant norvégien de lingots et wafers de silicium – l’élément de base des cellules solaires – qui a levé 1,15 milliard de couronnes (132 millions d’euros) auprès, pour moitié, du riche fonds britannique Good Energies, qui était déjà son partenaire, et pour le reste du groupe d’hydro-électricité Norsk Hydro et de la société d’investissement Scatec, spécialiste des énergies renouvelables.

Le canadien Sixtron Advanced Materials, qui produit des revêtements pour les panneaux solaires à couche mince, a levé 1,5 million de dollars auprès de Sustainable Development Technology Canada (SDTC).

L’allemand EON prévoit de grands projets solaires : il compte accroître ses capacités à 4 GW en 2010 et 10 GW en 2015.

SolFocus projette de faire passer sa centrale photovoltaïque en Grèce à 10 MW contre 1,6 MW actuellement. La Grèce a établi un tarif d’achat préférentiel de 40 centimes par kilowattheure pour les installations inférieures à 100 kw. SolFocus prévoit donc une centaine de mini-projets de 80 kw. SolFocus n’a pas dévoilé le coût total mais il pourrait, selon les analystes, atteindre 100 millions de dollars, du même ordre que le projet de SolFocus en Espagne. La société veut atteindre 100 MW de capacité rapidement, avec 10-13 MW cette année et 85 MW en 2010.

IKEA a commencé à vendre toute une série d’éclairages solaires extérieurs, dans la gamme SOLIG, qui comprend des tubes, des globes, des bâtonnets, des guirlandes, etc.

Ascent Solar Technologies, qui est détenue à 35% par  Norsk Hydro, a démarré la production de cellules solaires à couche mince à Littleton, aux Etats-Unis.

BP Solar a reçu commande de 37 MW de panneaux solaires de la part de la Long Island Power Authority.

L’entreprise de torréfaction  Green Mountain Coffee Roasters va installer 530 panneaux solaires sur le toit de son site du Vermont, ce qui fournira 1% de l’électricité de l’usine.

En France métropolitaine, le marché du solaire thermique a fait un bond de 20% en 2008, selon le syndicat professionnel Enerplan. Les équipements pour les particuliers (chauffe-eau individuels et systèmes solaires combinés) et les collectivités ont tous deux progressé. Le marché atteint 313 000 m2 de panneaux solaires installés, soit 219,1 MWth installés.  Lire notre article Le solaire thermique gagne du terrain en France.

Le français Frey Nouvelles Energies, filiale de la Compagnie financière Frey installée à Reims (Marne), prend une participation au capital de ReWATT (montant non divulgué), qui développe et exploite des centrales PV, d’une puissance moyenne de 1 MWc, dans les Dom-Tom et les pays émergents. Rewatt gèrera tous les projets dans les Dom-Tom de Frey, et notamment à La Réunion, et lui apportera son savoir-faire en matière de bilan carbone. Frey Nouvelles Energies annonce un objectif de 250 à 300 MW d’ici à cinq ans dans l’éolien et le solaire et exploite deux sites de valorisation de biogaz avec un objectif de 20 MW fin 2011. Il a remporté récemment le marché de la toiture PV de l’usine Michelin à Cunéo (Italie), qui produira 10 millions de kWh par an.

Le français Aehlios, installée dans l’Hérault et spécialisé dans la vente et l’installation de toits photovoltaïques, va acheter plus d’1 MWc de modules PV cristallins du fabricant scandinave REC en 2009, via son distributeur exclusif pour la France MHH. Aehlios a déjà signé, en février, un accord commercial avec le fabricant Scheuten Solar pour la fourniture de 10 MWc de modules cristallins sur deux ans en décembre dernier pour plusieurs dizaines de millions d’euros. Le marché des toits solaires connaît une forte croissance, grâce notamment au soutien public.

Copernic, un projet commun entre les pôles de compétitivité Minalogic (micro et nanotechnologies et logiciel embarqué) et Tenerrdis (énergies renouvelables), va bénéficier d’un soutien financier du Fonds unique interministériel dans le cadre du 7ème appel à projets R&D des pôles de compétitivité. Copernic vise à développer une filière équipementier et services autour de produits innovants pour la réalisation de cellules photovoltaïques.

Enfin, le constructeur allemand de panneaux solaires Solarworld renonce à sa proposition de reprendre quatre sites du constructeur automobile Opel, en grandes difficultés financières. Son PDG Frank Asbeck avait fait cette offre surprenante à l’automne dernier, il la retire aujourd’hui, estimant que « les conditions ont considérablement changé depuis », selon une déclaration à la presse allemande.

1
2
3
4
5
6
7
8
Article précédentLa guerre Toyota-Honda casse les prix des hybrides au Japon
Article suivantBeaucoup d’opportunités pour les start up du green building

7 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Exact ! Merci pour la remarque et toutes nos excuses pour la coquille…

  2. Petite correction pour BioMCN : les fonds levés permettront la construction d’une unité de fabrication de bio-Méthanol (et non bioéthanol), utilisé en remplacement du méthanol d’origine fossile dans divers procédés comme l’estérification pour la fabrication de biodiesel.

Comments are closed.