Champlain va investir dans les start up des cleantech

Print Friendly, PDF & Email

champlainLa société de gestion indépendante Financière de Champlain, spécialisée dans l’univers du développement durable, va investir dans les start up européennes des cleantech.

Depuis sa création en 2000, la société a créé plusieurs fonds et gère aujourd’hui plus de 200 millions d’euros d’encours. Mais elle avait toujours investi dans des sociétés cotées. Aujourd’hui, elle lance un FCPI (Fonds commun de placement innovation) dédié à l’économie durable en association avec Siparex, spécialiste du capital investissement dans les PME.

Pourquoi ce virage ? « Nous étions de plus en plus sollicités par de jeunes sociétés innovantes qui ne trouvent pas aujourd’hui de financement du côté des banques. Nous avons décidé d’étendre notre expertise du développement durable à d’autres supports que les actions cotées », répond Barthélemy Renaudin, gérant à la Financière de Champlain. La clientèle traditionnelle de Champlain (banques privées, sociétés de gestion…) est aussi intéressée par un FCPI, qui offre des conditions de défiscalisation attractives.

Baptisé Champlain Innovation, ce fonds sera dédié à l’environnement et à la santé. « Ce sont deux secteurs en développement, moins exposés aujourd’hui que d’autres. On voit bien par exemple que l’environnement est au cœur des plans de relance des gouvernements », souligne Barthélemy Renaudin. Du solaire au recyclage en passant par la chimie verte, tout le champ des cleantech intéresse Champlain : « ce qui compte, ce sont les innovations apportées par les entreprises ».

60% du FCPI sera investi dans des sociétés européennes innovantes éligibles : 40% devront avoir été constituées depuis moins de cinq ans et 6% devront avoir un capital social compris entre 100 000 euros et 2 millions d’euros. Le solde sera placé sur des fonds monétaires. « Cela nous permet de constituer une réserve pour participer à des seconds tours si besoin, reprend Barthélemy Renaudin. Compte tenu du contexte actuel, c’est aussi une mesure de prudence qui peut rassurer les clients ».

Champlain Innovation ambitionne de lever 10 millions d’euros d’ici au 25 mai prochain. Si le montant minimum de souscription s’élève à 2 000 euros, le ticket moyen devrait tourner autour de 10 000 euros.

Le FCPI prendra des participations d’environ 500 000 euros, en moyenne, dans quinze à vingt jeunes sociétés innovantes.

Champlain espère profiter du bas de cycle et entrer au capital de sociétés sur des valorisations aujourd’hui attractives. La société commercialise le fonds, repère des entreprises et participe à leur sélection, alors que Siparex assure la gestion.