Repère : production et coût du solaire

Print Friendly, PDF & Email

Combien coûte l’électricité solaire ? Quelle est la production de cellules ou panneaux solaires photovoltaïques dans le monde ? Combien sont installés par an ? Repères:

Le Watt

Si l’industrie pétrolière se sert généralement comme unité de mesure du prix du baril de pétrole, l’industrie solaire utilise le Watt-crête pour mesurer la puissance des panneaux solaires (un panneau est un assemblage de plusieurs petits carrés de matériau, les cellules).

Le Watt-crête (Wc) mesure la puissance électrique maximale fournie par un panneau.

Il correspond à la production d’un joule pendant une seconde.  Pour faire plus court, on parle généralement de Watt tout court.

Le Watt-heure correspond à la production d’un watt pendant une heure. Cela permet de mesure la quantité d’énergie réellement produite par un panneau. On parle aussi de kiloWatt-heure (kWh). 1.000 Watt-heure = 1 kiloWatt-heure.

Il faut environ 3.000 à 6.000 kwh par an pour alimenter en électricité un foyer français.

La quantité de kWh d’un panneau solaire dépend naturellement de l’ensoleillement – mais pas de la chaleur.

En gros, en France, sur un an, le Nord compte en moyenne 800 heures d’ensoleillement maximal et le Midi 1.200 heures. La Californie compte 1.800 heures, le désert australien, le Sahara ou l’Inde jusqu’à 2.000 heures.

Donc un panneau de 1 kW produira 1.800 kWh d’électricité par an en Californie, 1.200 kWh par an dans le Midi de la France et 2.000 kWh dans le Sahara.

Sur le toit d’une maison, par exemple, des panneaux solaires de 2 kW (environ 20 m2 de panneaux en silicium classique) produiront dans le Midi de la France ensoleillé (riche de 1.200 heures moyennes de soleil maximal) environ 2.500 kWh par an. De quoi alimenter une petite maison hors chauffage.

La baisse du prix du solaire

Avec la chute du cours du silicium ou les nouvelles techniques de cellules solaires à couches minces (sans silicium), le coût de production des panneaux solaires ne cesse de chuter : de près de 15  dollars par watt en 1982 il a baissé à 3 à 4 dollars en 2003, puis à 2 à 3 dollars l’an dernier. Maintenant le groupe américain First Solar vient d’annoncer être tombé  à 0,98 dollar par watt, une première historique.

La baisse des prix est aussi permise, pour ceux en silicium, par la chute du prix du silicium qui est passé de plus de 200 dollars le kilo en 2008 à moins de 100 dollars et continue à baisser.

Début mars 2009 le prix du panneau solaire en silicium sur le marché international était tombé sous les 2 dollars par watt pour les grosses commandes.

Pour le consommateur, le prix du panneau solaire représente environ la moitié du prix de l’installation finale.

Actuellement en France la pose de panneaux sur son toit pour un particulier environ 25.000 euros (mais allégé par environ 10.000 euros d’aides fiscales et régionales). Soit environ 10.000 euros par kW installé (soit 10 euros par watt installé).

Ramené au prix du kWh, qui dépend donc de l’ensoleillement et de la durée de vie des panneaux (qui une fois posés ne coute pratiquement plus rien), d’environ 25 ans en moyenne et grâce aux aides fiscales et régionales qui atteignent près de 50% du prix, le coût de production de l’électricité solaire sont d’environ 30 cents par kWh en moyenne en France, soit 3 fois plus que le prix d’EDF (en France 11 centimes d’euros par kWh). Un peu partout dans le monde, c’est le même surcoût de 2 à 5 fois l’électricité classique.

Mais à 1 dollar par watt pour les panneaux solaires, le prix de l’électricité solaire s’approche de celui des énergies fossiles. Voici le calcul :

Imaginons une installation solaire classique en France : sur un toit de maison, 25 m2 de panneaux solaires, soit 2,5 kw. En moyenne en France (ensoleillement de 1.000 heures par an), ils fourniront environ 2.500 kWh par an, (de quoi alimenter la maison en électricité hors chauffage).

Avec un panneau à 1 dollar (disons 1 euro) par watt, le cout d’une telle installation (généralement le double du coût des panneaux) serait de 10.000 euros (contre 25.000 euros actuellement).

Comme les panneaux produisent pendant 25 ans garantis, cela correspondrait à 2500 kwh x 25 soit  62.500 kWh pour 10.000 euros. Soit 16 centimes par kWh. Quasiment le prix en France chez EDF (11 centimes par kWh environ), tout comme, grosso modo, le prix que paient les consommateurs au Japon ou aux Etats-Unis pour leur électricité (parfois moins, jusqu’à 4 ou 5 cents dans certains Etats américans).

Rappelons que la production de panneaux solaire s’envole et dépasse déjà la demande cette année.

Selon une étude d’iSuppli, la production mondiale de cellules et panneaux solaires atteindra 11,1 GW en 2009, en hausse de 62% par rapport aux 7,7 GW de 2008.

Mais seulement 4,2 GW devraient être installés en 2009 (contre 3,8 GW en 2008). Ce qui signifie que la production excèdera la demande de 168%, contre 102% en 2008.

Le prix moyen des panneaux installés devrait ainsi chuter de 4,20 dollars par watt actuellement à  2,50 dollars par watt. Le chiffre d’affaires du secteur devrait dans la foulée chuter de 19% à 12,9 milliards de dollars en 2009 contre 15,9 milliards en 2008, selon le cabinet iSuppli.

productionsolaire1