L’Espagne, leader mondial du solaire photovoltaïque, avec plus de 3 GW

Print Friendly, PDF & Email

L’Espagne a installé 3 GW supplémentaires d’énergie solaire en 2008, selon la Commission nationale de l’énergie, dépassant l’Allemagne et s’affirmant comme le leader mondial — pour l’instant.

Entre janvier et novembre, environ 3,1 GW d’énergie solaire supplémentaires ont été raccordés au réseau espagnol : les installations, notamment chez les particuliers, ont été dopées par les subventions (tarif avantageux de rachat) mais qui ont été réduites à partir de septembre, ce qui a poussé les installateurs à se hâter d’achever leurs projets avant cette date limite.

Depuis, le tarif a été réduit et le nouveau progamme ne s’appliquera plus qu’à 500 MW supplémentaires en 2009, ce qui risque d’entraîner la fermeture d’une partie des entreprises du solaire qui avaient profité du boom de 2008. Déjà 10.000 emplois ont disparu dans le secteur cet automne, selon l’ASIF (Association espagnole du photovoltaïque).

En 2007, 693 MW de panneaux solaires avaient été installés en Espagne.

L’Espagne passe ainsi devant l’Allemagne, qui disposait fin 2007 de 1,1 GW de solaire et en aurait installé 1,35 GW en 2008 selon l’AIF, qui calcule que 1,5 GW supplémentaires devraient être installés dans le pays entre 2009 et 2011, dont 800 MW sur les toits et 693 MW au sol. Mais pour l’instant c’est le Portugal qui compte la première centrale du monde, même si l’Allemagne se pose en concurente que que des mégas projets existent en Chine et aux Etats-Unis. Sans oublier l’Italie.