L’empreinte carbone de 2 recherches sur Google = chauffer une bouilloire

Print Friendly, PDF & Email

Un calcul du physicien Alex Wissner-Gross rapporté par le Times de Londres fait grand bruit dans le Landerneau des greentech : chaque recherche sur Google générerait, selon lui, 7 grammes de CO2, la moitié des 15 grammes émis quand on fait chauffer une bouilloire.

Ce qui n’est pas rien si l’on pense aux milliards de recherches (200 millions par jour) réalisées par an.

Le résultat bien sûr de la pollution des centres de données, où les milliers d’ordinateurs en réseau doivent être refroidis par des climatiseurs qui tournent à plein régime. Un calcul gênant pour Google qui se veut en pointe de la recherche sur l’environnement mais qui reste discret sur ses centres de données.

Et selon le même physicien, chaque internaute qui surfe sur le web génère 0,02 à 0,2 gramme de CO2 par seconde, selon la complexité des sites visités. A chacun de calculer.

Article précédentDeals du 5 au 12 janvier : coup de froid dans le solaire, mais pas pour tout le monde
Article suivantAnalyse du marché du carbone avec BlueNext : la timide avancée du Japon

7 COMMENTS

  1. La version de Google en noir permet de faire des économies d’électricité sur plusieurs sortes d’écran, mais pas tous.
    On fait des économies sur les écran LCD à LED (comme les derniers ordinateurs portables) et sur les écrans cathodiques. Sur un ordi portable, ça permet d’avoir plus d’autonomie.

    Par contre, ca ne fonctionne pas sur les premiers écrans LCD (ou que très peu).

    Si y’en a que ça intéressent, on peut trouver cette version en français ici:

    http://www.gllgle.fr

    Perso, je le fait plutôt pour le confort visuel et le repos que ça apporte au fil du temps. C’est idéal en page d’accueil de Firefox…

  2. En parlant du Solaire. Louis Palmer est arrivé hier après un tour du monde en voiture solaire avec 6m2 de panneaux solaires. Il est parti en Juillet 2007!

  3. Malheureusement Valentin tous les écrans LCD (donc plats et ceux des portables) sont insensibles aux fonds noirs.
    Les lampes ou leds qui illuminent les dalles sont allumées en permanence, quelle que soit la couleur des pixels.
    Donc, à part pour les quelques écrans CRT (à tubes) qui traînent encore dans quelques bureaux de désuets, tu peux laisser tomber…

  4. Il Faudrait déjà penser à passer au fond d’écran noir de la page d’accueil , ça ferait déjà baisser les dépenses d’energies des écrans, donc de l’electricité consommée chez soi et à plus grande échelle en cette période de pics energétiques !

Comments are closed.