Envolée de la publicité sur les sites internet « verts »

Print Friendly, PDF & Email

La régie publicitaire américaine SustainLane Media (SLM), qui place des publicités sur tout un réseau de sites internet liés à l’environnement (Green Ad Network), a plus que doublé sa cible en 2008, qui est passée de 10 millions d’internautes en janvier à 21 millions en décembre. Elle a aussi accru le nombre de grandes marques qui utilisent ses services pour cibler un public sensible aux questions d’environnement, de plus en plus important.

Plus de 125 grandes marques de tous secteurs comme Wolkswagen, Colgate-Palmolive, Procter and Gamble, Toyota ou Visa ciblent des segments de marché comme l’automobile propre (Green Autos), les loisirs de plein air et l’environnement (Outdoor and Environment), le green business, l’investissement socialement responsable, le jardin et la maison, la santé et les cosmétiques par produits naturels, les produits alimentaires bio ou même « Green Hollywood ».

SLM, un pionnier dans ce secteur émergent de la publicité sur les sites internet « verts » a pour objectif que son Green Ad Network atteigne 50 à 60 millions de visiteurs uniques par mois sur un réseau de plus de 500 sites d’ici fin 2009.

Elle surfe sur la mode du vert dans la consommation : aux Etats-Unis, selon le cabinet d’études National Marketing Institute, les LOHAS (sigle qui représente les consommateurs sensibles aux problématiques du développement durable) représentent un pouvoir d’achat de plus de 230 milliards de dollars et plus de 80% des Américains estiment que la politique environnementale d’une entreprise est un facteur important pour acheter ou non ses produits.

Au total, les LOHAS représenteraient déjà 33% de la population américaine, selon un rapport du National Marketing Institute cité par la revue spécialisée Lohas online.