Toilettes vertes

Print Friendly, PDF & Email

(DR)

Après les parcmètres solaires apparus depuis quelques années en Europe, aux Etats-Unis et dans le Golfe, les panneaux routiers solaires en Inde, les lampadaires solaires au Canada ou les abribus solaires jusque dans les campagnes françaises, un fabricant français de toilettes, la société MPS (Michel Planté Systèmes) propose des toilettes solaires, qui ont reçu le Prix de l’innovation du Salon des maires et collectivités locales 2008.

Il s’agit de sanisettes publiques en bois, à nettoyage automatique, qui pompent l’eau nécessaire à leur fonctionnement grâce à des panneaux solaires posés sur le toit qui leur fournissent l’électricité nécessaire au pompage et à leur éclairage.

Baptisée « Circé », cette cabine est autonome, puisqu’elle est alimentée en eau et en électricité indépendamment du réseau public, ce qui permet de l’installer partout, par exemple dans des zones touristiques en pleine nature.

Les matériaux utilisés dans la cabine sont 100% recyclables, selon MPS : isolation des parois au chanvre, carrelage intérieur en pâte de verre recyclé, bois issus de forêts gérées durablement. MPS, basée à Saint-Vincent-de-Tyrosse (Landes), l’un des gros fabricants mondiaux de toilettes publiques, emploie 50 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2007.

Côté parcmètres, si depuis plusieurs années ils apparaissent jusque dans les petites villes françaises, les Américains commencent tout juste à les découvrir : quelques dizaines d’exemplaires viennent d’être installés à New York et à Boston, après la Californie en 2007, par le groupe IPS. Ces parcmètres solaires, connectés sans fil à l’internet, acceptent les cartes bancaires sans aucune connexion au réseau électrique, et s’installent tout simplement en quelques minutes sur les piquets des parcmètres standards.