Mitsubishi Electric croit au solaire et aux pompes à chaleur

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe japonais d’électronique et de solutions informatiques vient à son tour d’annoncer sa volonté de se renforcer dans les technologies propres. Ses deux cibles prioritaires : les panneaux photovoltaïques et les systèmes de pompes à chaleur.

Mitsubishi Electric compte réaliser 13,3 milliards de dollars de ventes dans les technologies propres en 2016. Pour cela, il devra multiplier par cinq ses ventes de panneaux solaires et porter son activité de pompes à chaleur à 8,2 milliards de dollars, contre 5,8 milliards aujourd’hui. Le groupe a déjà dévoilé, en août dernier, un programme d’investissement de 459 millions de dollars pour quadrupler sa production de cellules solaires d’ici à 2012.

Pour l’instant, Mitsubishi Electric a une capacité de production annuelle de moins de 200 MW. Ce qui le place loin derrière ses deux rivaux japonais, Sanyo (environ 260 MW de capacité de production annuelle de cellules PV) et surtout Sharp (plus de 700 MW).  

En parallèle, le groupe veut aussi réduire ses émissions de CO2 de 5,1 milliards de tonnes en 2016. En octobre 2007, il avait présenté sa « vision environnementale pour 2021 » (l’année où il célébrera son centenaire), insistant sur sa volonté de mettre l’accent sur les énergies sans CO2, comme le photovoltaïque et le nucléaire, et son engagement de réduire de 30% les émissions de CO2 liées à l’utilisation de ses produits.