Une mini-voiture à air comprimé, l’avenir en ville ?

Print Friendly, PDF & Email

Il est français, marche à air comprimé, dispose de trois places (dont une tournée vers l’arrière), ressemble à un dessin d’enfant et sortira au printemps 2009 : voici l’AIRPod de la société MDI, qui répondra à l’appel d’offre de la ville de Paris pour les « Autolib’ », un projet dont quelques détails viennent d’être dévoilés dans la presse.

Petit, bon marché — 3.500 euros pièce — non polluant, il peut atteindre 70 km/h et se conduit sans permis (jusqu’à 45 km/h). Ce véhicule « fait d’ores et déjà l’objet de demandes de diverses municipalités », selon MDI. Il ne coûte qu’un euro pour 200 kilomètres ! L’air comprimé relâché progressivement dans le moteur actionne les pistons qui font tourner les roues. Il se recharge (en air comprimé) en moins de 2 mn.

De 2 mètres de long sur 1,60 m de large, fait de fibre de verre et de mousse, il ne pèse que 220 kilos et peut transporter 300 kilos, avec une puissance de 5,4 cv et une autonomie de 220 km en ville. MDI veut le vendre aux aéroports, gares, municipalités et propose aussi une version « cargo » avec une seule place et un volume de chargement supérieur à un mètre cube, pour les livraisons en ville, par exemple pour La Poste.

Voici une petite vidéo de la voiture en marche.

MDI, fondé par un ancien ingénieur de Formule 1 qui a planché 10 ans sur cette technologie, a reçu un financement providentiel l’an dernier du groupe indien Tata Motors, qui a acheté la licence et veut vendre une voiture à air comprimé en Inde l’an prochain.

A noter que cette invention a été commentée avec enthousiasme par l’influent blog américain Ecogeek.