Avec le solaire, les toits des entreprises valent de l’or

Print Friendly, PDF & Email

Qui n’a pas son toit solaire ? Aux Etats-Unis, les entreprises installent à tour de bras des panneaux photovoltaïques sur les toits de leurs bâtiments. Le distributeur de vêtements Gap vient d’inaugurer un système de panneaux solaires sur le toit de son centre de distribution, à Fresno, en Californie (photo). Conçu par SunPower, le système repose sur une technologie (SunPower Tracker) qui permet de suivre les mouvements du soleil tout au long de la journée. Résultat : les 4 500 panneaux captent 25% d’énergie de plus que des panneaux fixes. L’ensemble peut générer 1,9 million de KWh par an, soit les besoins de 350 foyers. En termes de CO2, cela revient à retirer 2 466 véhicules de la route. Au total, cette installation représente un investissement de 7 millions de dollars. Toujours en Californie, à San Ramon, AT&T a également lancé un projet de toit solaire avec SunPower pour un système capable de produire 1 MW d’électricité.

L’entreprise de logistique ProLogis veut également profiter des toits de ses gigantesques entrepôts pour produire de l’électricité solaire. Avec son partenaire Portland General Electric (PGE), elle vient de présenter un projet capable de fournir 1,1 MW d’électricité. Des panneaux photovoltaïques seront installés sur quelque 30 000 mètres carrés, soit trois entrepôts, à Portland, dans l’Oregon. La centrale sera reliée au réseau, ce qui permettra d’alimenter les clients de PGE. ProLogis a déjà des toits solaires en Californie exploités par la compagnie Southern California Edison. L’entreprise s’est fixé comme objectif d’atteindre une capacité de 6 MW d’électricité grâce à ses toits solaires dans le monde.

Pour les entreprises, le système offre plusieurs avantages : elles perçoivent généralement un loyer pour la location de leurs toits, génèrent leur propre électricité et bien sûr contribuent à la réduction des émissions de CO2. Dans le cadre de la promotion du solaire, le Département américain de l’énergie encourage ces initiatives. Il a ainsi financé un site internet destiné aux entreprises et aux particuliers permettant d’évaluer gratuitement le potentiel de son toit.

Preuve de l’intérêt de ce marché en plein boom, General Electric (GE) vient de faire un investissement de 2,5 millions de dollars dans la société Soliant Energy, qui construit des systèmes photovoltaïques pour les toits : elle fabrique des panneaux réputés faciles à installer avec une technologie qui concentre les rayons du soleil, grâce à des lentilles Fresnel, sur des cellules à hautes performances pour maximiser la production d’électricité. D’autres investisseurs ont participé au tour de table aux côtés de GE (Trinity ventures…) pour une levée de fonds de 21 millions de dollars au total. Soliant Energy estime que le marché des toits solaires d’entreprises se chiffrera à 13,2 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2010.

Mais l’engouement pour les toits solaires d’entreprises et bâtiments publics ne se limite pas aux Etats-Unis. En France, Lafuma vient d’installer une centrale photovoltaïque intégrée à la toiture de son siège social, à Anneyron dans la Drôme. Raccordée au réseau EDF, elle a été conçue par Solar6tm et doit produire 118 000 KWh par an d’électricité (soit la consommation électrique moyenne de 40 foyers). L’investissement s’est élevé à 1 million d’euros, dont 550 000 pour la centrale et 450 000 pour les travaux d’installation et d’isolation d’une verrière en polycarbonate.

Autre exemple, le lycée hôtelier de la Guadeloupe, a inauguré il y a quelques semaines un toit solaire de 2000 mètres carrés, conçu par la société Tenesol, filiale de Total et EDF. Connecté au réseau, il permet d’éviter la consommation de 22 tonnes d’équivalent pétrole par an. La production annuelle est de 258 000 KWh, soit la consommation en électricité de 84 foyers guadeloupéens. L’électricité produite est revendue à EDF à un tarif avantageux pour une durée de vingt ans.

En Espagne également, les entreprises cherchent à profiter de l’abondance du soleil. L’un des projets les plus ambitieux est celui du constructeur automobile GM, qui va installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de son usine d’assemblage de Zaragoza. L’objectif est de couvrir une surface de 186 000 mètres carrés avec 85 000 panneaux solaires pour générer 15,1 millions de KWh d’électricité par an, soit les besoins de 4 775 foyers avec une consommation moyenne de 3 300 KWh par an. Le projet est réalisé avec Clairvoyant Energy et Veolia Environnement, qui construisent les installations et seront les opérateurs de cette centrale. GM compte ainsi réduire ses coûts en fournissant de l’électricité au réseau local.

(Photo : DR)