Le capital-risque français de plus en plus séduit par les cleantech

Print Friendly, PDF & Email

Les cleantech sont le troisième secteur d’investissement préféré des sociétés de capital-risque françaises derrière la santé et le logiciel, selon l’indicateur Chausson Finance, société de conseil en levée de fonds. Sur les 470 millions d’euros investis dans des entreprises des nouvelles technologies au premier semestre 2008 par 51 acteurs, les cleantech s’arrogent 67,6 millions d’euros, soit 14%. Au deuxième semestre 2007, elles n’avaient attiré « que » 63 millions. La progression est d’autant plus remarquable que le montant total des investissements entre les deux périodes est en baisse de 17% (une baisse par ailleurs à relativiser, les investissements étant traditionnellement plus importants au second semestre qu’au premier).

 

44 sociétés des cleantech ont profité de ces sommes, contre 27 pour la précédente période. Au total, ce sont 18 fonds (15 au premier semestre) qui ont mis de l’argent dans ce secteur au premier semestre 2008, trois fois plus qu’au semestre précédent.

 

Aux Etats-Unis également, les cleantech sont très recherchées par les acteurs du capital-risque : ils y ont investi près de 1 milliard de dollars au 2e trimestre 2008, établissant un nouveau record.

 

Accéder à l’indicateur Chausson Finance ici.