Communiquer sur le développement durable ? Oui, mais pas pour le business

Print Friendly, PDF & Email

 

Huit entreprises françaises sur dix ont déjà communiqué sur le développement durable ou l’un de ses aspects. 67% cherchent ainsi avant tout à développer une image valorisante et fédératrice auprès de l’interne et des clients, selon les résultats du premier Observatoire de la communication et du marketing responsables (*). Seuls 10% le font pour développer leur business.

 

La plupart des entreprises estiment que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à ce qu’elles prennent en compte les enjeux environnementaux, sans que cela modifie leur façon d’acheter. L’utilisation du développement durable sert surtout à travailler l’image de l’entreprise (pour 88% des sondés), promouvoir ses valeurs et fédérer l’interne (voir grahique : cliquer pour agrandir). Seuls 54% des personnes interrogées estiment que cela sert à promouvoir un produit ou un service et 41% à accroître les ventes. Les publics prioritaires sont l’interne (98%) et les clients (91%). Le grand public n’est visé que par 63%.

 

76% des sociétés ont une stratégie en matière de responsabilité sociale et environnementale. Dans sept cas sur dix, leurs engagements sont avant tout environnementaux (économies d’énergie…), les sujets sociaux et environnementaux étant moins prioritaires. Dans leur communication, c’est fort logiquement l’environnement qui revient le plus. A noter : la moitié des entreprises qui ont déjà communiqué sur le développement durable prennent en compte les impacts environnementaux de leurs actions.

 

Plusieurs facteurs freinent l’utilisation du développement durable dans la communication : l’effet « greenwashing » pour 36%, les coûts pour 17%, la banalisation du sujet (15%). 

 

Sur le sujet lire aussi :

« Le développement durable peut freiner la consommation ! », par Babette Leforestier de TNS-Sofres.

« Pourquoi le greenwashing continue », par Paul Thomas (Trimedia).

Plus d’une entreprise sur deux n’a pas de stratégie de développement durable.

 

 

(*) L’Observatoire a été créé par l’Union des annonceurs, le Syntec Conseil en relations publiques, l’AACC Marketing services, avec l’Association communication et information pour le développement durable (ACIDD) et l’institut d’études Limelight Consulting. 110 responsables d’entreprises de tous les secteurs ont été interrogés en août dernier pour cette première étude, qui comporte aussi un volet qualitatif.