Vieux immeubles et usines économes : l’Ademe en quête d’innovations

Réduire de 38% la consommation en énergie des bâtiments pourrait diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre. Pour y remédier, l’Ademe lance un deuxième appel à manifestation d’intérêts (AMI) portant en priorité sur la rénovation du parc existant, après celui de novembre 2010 sur le neuf, qui portait sur les « bâtiments et îlots à énergie positive et à bilan carbone minimum« .

Ce nouvel appel prévoit la mise au point de démonstrateurs innovants en matière de chauffage et de climatisation, le développement d’un système de gestion intelligente pour l’efficacité énergétique du bâtiment, et un système d’éclairage performant. Ces projets pilotes devront être duplicables et présenter de réelles économies d’énergie.

Par le biais de cet AMI, le gouvernement veut mettre en place une offre globale garantissant un niveau donné de réduction de la consommation énergétique sur 5 ans.

Les bâtiments représentent aujourd’hui 40% de la consommation d’énergie globale. Leur efficacité est un chantier prioritaire pour le gouvernement. Ces mesures découlent du « plan bâtiment Grenelle » de 2009, qui prévoit entre autres une rénovation de 400 000 logements par an à compter de 2013, et des 800 000 logements sociaux les plus consommateurs d’énergie d’ici 0 2020.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 22 septembre 2012.

Pour plus d’informations, l’appel à proposition sur le site de l’Ademe (pdf)

Usines économes

L’Ademe lance également, dans le cadre des Investissements d’avenir, un AMI pour améliorer la performance environnementale des systèmes de production dans l’agriculture et l’industrie, tous secteurs confondus, avec pour cibles des projets de plusieurs millions d’euros chacun. Par ce biais, le gouvernement soutient l’innovation pour que les usines puisse répondre aux contraintes énergétiques, à la pénurie d’eau et aux difficultés d’approvisionnement en matières premières.

Cet AMI s’adresse d’une part aux équipementiers constructeurs, concepteurs ou intégrateurs d’équipements ou de chaînes de production qui développe des solutions technologiques et organisationnelles innovantes ; mais également aux industriels intégrant l’innovation dans leur outil de production.

Seront instruits en priorité les projets dont le montant total des dépenses proposées est supérieur à 3 millions d’euros lorsqu’ils sont portés par un équipementier. Le seuil est porté à 10 millions d’euros pour les autres typologies de projets (portés par des industriels pour développer une solution innovante uniquement au service de leurs activités de production).

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 22 septembre 2012.

Pour plus d’informations, l’appel à proposition sur le site de l’Ademe (pdf)

Plusieurs appels à projets de l’Ademe et Investissements d’Avenir viendront à échéance cette année, dans le domaine des bâtiments verts et de l’éco-efficience dans l’industrie et l’agriculture. Destinés aux acteurs de la recherche publics et privés, entreprises et collectivités, ces dispositifs participent à l’objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie en 2020.

Les investissements d’avenir, lancés en 2009, consacrent plus de 6 mds € au soutien des phases de recherche et de pré-industrialisation dans les filières vertes d’avenir, dont 1,275 Md€ pour des démonstrateurs et plateformes technologiques consacrés aux énergies renouvelables et à la chimie verte, 1 Md€ pour les instituts d’excellence dans le domaine des énergies décarbonées, 950 M€ pour des démonstrateurs de véhicules du futur, 210 M€ pour l’économie circulaire privilégiant le recyclage des déchets, la réhabilitation des sites et sols pollués et l’éco-conception, 215 M€ pour les réseaux électriques intelligents, 1,5 Md€ pour les avions économes. Le gouvernement inclut aussi dans ce cadre 1 Md€ pour « une industrie nucléaire plus économe en matières premières et moins génératrice de déchets ».

- Synthèse -
Date
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Type(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Secteur(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Localisation(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Entreprise(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Montant
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
FacebookTwitterGoogle+Partager