Repère : les plus grands parcs éoliens offshore du monde

(Article mis à jour le 4 décembre 2011)

Voici la liste des plus grands parcs éoliens offshore d’Europe — et du monde. Pour l’instant, l’éolien offshore reste cher à installer – environ 4 millions d’euros/MW – et ne représente que 1,6% des capacités éoliennes mondiales – environ 4 GW fin 2011 sur plus de 200 GW dans le mond. L’Europe abrite la quasi-totalité des parcs existants et prépare près de 150 GW d’immenses parcs en mer d’ici à 2020, mais les USA et la Chine affichent à leur tour de grands projets.

Fin juin 2011, l’Europe du Nord comptait 49 parcs en service sur 9 pays, d’un total de 3,3 GW (2.247 turbines), ce qui représente 80% des parcs offshore mondiaux, avec en tête la Grande-Bretagne et le Danemark. Côté projets, les principaux sont en Grande-Bretagne, suivie de près par l’Allemagne. Le premier parc a été celui de Vindeby, au Danemark (5 MW) en 1991.

PARCS OPERATIONNELS

La Grande Bretagne compte les plus grands parcs mondiaux :

  1. Thanet                                           300 MW         (100 turbines  Vestas V90 de 3MW) Vattenfall
  2. Lynn and Inner Dowsing      194MW          (54 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  3. Robin Rigg (Solway Firth)   180MW          (60 turbines Vestas V90 de 3MW)
  4. Gunfleet Sands                          172MW          (48 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  5. Kentish Flats                            90MW            (30 turbines Vestas V90 de 3MW)
  6. Barrow                                         90 MW           (30 turbines Vestas V90 de 3MW)
  7. Burbo Bank                                90  MW          (25 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  8. Rhyl Flats                                  90 MW           (25 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  9. North Hoyle                              60  MW          (30 turbines Vestas V80 de 2 MW)
  10. Scroby Sands                            60  MW          (30 turbines Vestas V80 de 2 MW)

Danemark

Le Danemark est le pays du leader mondial des turbines Vestas et celui qui tire la plus grande part de son électricité de l’énergie du vent. Il compte la 2e capacité mondiale offshore. Les principaux parcs danois sont :

  1. Horns Rev I                160 MW         (80 turbines Vestas V80 de 2 MW)
  2. Horns Rev II              209  MW        (91 turbines Siemens 2.3-93 de 2,3 MW)
  3. Rødsand II                  207   MW       (90 turbines Siemens 2.3-93 de 2,3 MW)
  4. Nysted (Rødsand I) 166 MW         (72 turbines Siemens 2.3-93 de 2,3 MW)
  5. Middelgrunden         40 MW           (20 turbines Bonus de Siemens de 2MW)

Reste de l’Europe (hors GB et Danemark)

Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Scandinavie

  1. Bligh Bank (Belwind)           165 MW     Belgique  (55 turbines Vestas V90 de 3MW)
  2. Thornton Bank I                   30  MW      Belgique   (6 turbines REpower 5 de 5 MW)
  3. MWLillgrund                         110  MW   Suède       (48 turbines Siemens de 2,3 MW)
  4. Princess Amalia                     120 MW  Suède  (60 turbines)
  5. Egmond aan Zee                   108  MW   Pays-Bas (36 turbines Vestas V90 de 3MW)
  6. Alpha ventus                         60 MW   Allemagne    (6 turbines REpower 5M W et 6 turbines AREVA Wind de 5 MW)
  7. Baltic 1                                       48 MW       Allemagne    (21 turbines Siemens 2.3-93 de 2,3 MW)
  8. Kemi Ajos I + II                    30  MW    Finlande     (10 turbines WinWinD de 3MW)
  9. Vänern (Gässlingegrund)   30 MW     Suède     (10 turbines WinWinD de 3MW)

Chine

L’Asie en compte qu’un seul parc installé pour l’instant, celui de Donghai Bridge  de 102 MW, mais prépare de grands parcs et ses fabricants préparent des turbines de 5 MW.

PARCE EN CONSTRUCTION OU EN PROJETS : les principaux sont en Grande-Bretagne, suivie de près par l’Allemagne

Grande-Bretagne

  1. London Array             630 MW         (175 turbines Siemens 3.6-120 de 3,6 MW)
  2. Gwynt y Môr, au large de Liverpool (576 MW)
  3. Sheringham Shoal      315 MW         (88 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  4. Lincs                               270 MW         (75 turbines Siemens de 3,6MW
  5. Walney Phase 1          183,6 MW     (51 turbines Siemens de 3,6MW)
  6. Walney Phase 2          183,6 MW      (51 turbines Siemens de 3,6MW )
  7. Ormonde                      150 MW         (30 turbines REpower de 5 MW)

Italie

  1. Tricase                        90  MW          (38 turbines de 2,4 MW)

Allemagne

  1. Sandbank                      576 MW      (96 turbines)
  2. Greater Gabbard         504 MW         (140 turbines Siemens 3.6-107 de 3,6 MW)
  3. Bard 1                             400   MW      (80 turbines BARD de  5 MW)
  4. Borkum West                400 MW       (40 turbines Areva de 5 MW, 40 autres à pourvoir)
  5. Borkum Riffgrund 1   320 MW        (89 turbines Siemens de 3,6 MW) opérateur Dong Energy
  6. Amrumbank West      300 MW
  7. Nordsee Ost                   295 MW
  8. Baltic 2                          288 MW
  9. Butendiek                      288 MW  (80 turbines Siemens de 3,6 MW), opérateur WPD
  10. DanTysk                       288 MW
  11. Borkum Riffgat         108 MW

USA

Projet Cape Wind Nantucket

Et aussi : Début de construction prévu dans les prochains mois Krieger’s Flak (Suède) : 650 MW

offshore pays

FacebookTwitterGoogle+Partager

Rétroliens

  1. […] Tous les permis ont enfin été délivrés: RWE Innogy, la filiale d'énergies renouvelables de l'allemand RWE, allié à Siemens, leader mondial des éoliennes offshore, et à la compagnie d'électricité de la ville de Munich Stadtwerke München, ont annoncé le démarrage pour 2011 de la construction du vaste parc offshore au large des côtes galloises Gwynt y Môr ("Vent dans la mer" en gaélique), le 2ème plus grand projet éolien au monde. […]